Jeunesse

Libramont : des enfants de 12 ans rêvent 2030

video loading
loading video
 Publié le mardi 29 novembre 2022 à 10:13 - Mis à jour le mardi 29 novembre 2022 à 13:16    Libramont

Ils rêvent 2030 ou ils imaginent, du-moins, comment le monde ira à ce moment-là! Dans les écoles communales de Libramont, une heure toute particulière est consacrée en ce moment aux élèves de 6ème primaire. Une heure pour exprimer ses émotions, ses envies, ses craintes.. On part de 2022 et on imagine 2030! 


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


C'est le temps de midi à l'école de Ourt et, exceptionnellement, Estève, Théo, Baptiste et Violette prennent le bus! Ils montent dans le bus plutôt: le bus jaune du centre culturel de Libramont pour un voyage vers 2030! Avec des animatrices et animateur de l'AMO, de la MJ et du CC, ils vont discuter de leur vision de l'avenir et de leur ressenti face à la situation du monde actuel.  

"La commune de Libramont a répondu à un appel à projet de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui visait à faire s'exprimer les enfants. Au départ, c'était un projet qui voulait les faire s'exprimer sur comment ils se sentaient face aux Covid et puis finalement, on a étendu ce projet à comment ils se sentent face au monde actuel" explique Marie-Ève Soenen, chargée de projets jeunesse à la commune de Libramont. 

"Le monde part de plus en plus en cacahuète" - Baptiste, 12 ans
Chaque enfant est invité à choisir une émotion en particulier qui exprime son ressenti par rapport à l'année 2022. Pour Estève, 12 ans, c'est la peur: "J'ai peur que la guerre en Ukraine se propage en Belgique et j'ai pas envie que ça arrive". 

"Quand je serai grande, j'aimerais ouvrir une ferme et faire des stages" - Violette, 12 ans
Les écrans, les réseaux sociaux, l'école, mais aussi la guerre, la crise de l'énergie etc. Tout y passe et chacun peut s'exprimer. En 2030, ces enfants auront 19 ans. Certains ont hâte, d'autres appréhendent. "Moi, pour 2030, je voudrais que les prix diminuent car ça n'arrête pas d'augmenter" exprime Théo, 12 ans. 

Le résultat de cette animation scolaire, via les photos et les souhaits, sera proposé sous forme d'exposition. Elle se tiendra au centre culturel de Libramont dès le 22 décembre. 


Mélanie Scheuren





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus