Info

Forêt de St-Hubert : il faut désormais réserver sa nuit en bivouac

video loading
loading video
 Publié le vendredi 18 juin 2021 à 15:19 - Mis à jour le vendredi 18 juin 2021 à 17:17    Libin - Saint-Hubert

Les randonneurs sont friands d'aires de bivouac pour loger en pleine nature pendant leur randonnée. Mais il y en a peu et elles sont souvent victimes de leur succès. Début mars, la commune d'Houffalize a fermé ses 3 aires de bivouac, en raison de la difficulté de gérer l'affluence et les incivilités rencontrées. Dans la forêt de Saint-Hubert, les partenaires ont réfléchi pour éviter cette mesure drastique.  Un système de réservation en ligne sera obligatoire à partir de ce lundi 21 juin pour dormir sur les 3 aires de bivouac de la randonnée "Entre Lesse et Lomme" dans la commune de Libin.

 Certains soirs, c'est la cohue sur les aires de bivouac de ce parcours de 78 km. A tel point que la Maison de Tourisme de la Forêt de St-Hubert a mis en place un système de réservation en ligne pour les 3 aires de bivouac de Libin. "Avec la crise sanitaire, les randonneurs sont venus en nombre, c'est très bien mais quand il y a trop de monde, ce n'est pas agréable", commente Laurent Vanhex, Directeur de la Maison de tourisme de la Forêt de St-Hubert. "L'objectif est de rendre l'expérience plus agréable pour les randonneurs."

 Obligatoire à partir de ce lundi 21 juin, la réservation en ligne ne va pas résoudre tous les problèmes, mais elle répond aux attentes. Après 3 jours de fonctionnement, 100 réservations ont déjà été enregistrées.

 Un bivouac, c'est un espace en pleine forêt pour pouvoir y planter sa tente avec quelques troncs couchés, des poubelles, une feuillée et des règles à respecter : "pas de feux, pas de fêtes, pas de musique et maximum 10 tentes sont désormais souhaitées sur chaque site", explique Alexandre de Géradon, employé à la Maison de Tourisme de la Forêt de Saint-Hubert. Pas question non plus de réserver plusieurs nuits d'affilée sur le même bivouac. Ces mesures visent à améliorer la qualité de l'expérience vécue par les randonneurs pour que leur nuit sous les étoiles ne vire pas au cauchemar.