Fermeture des guichets de gare : les élus réagissent

 Publié le mercredi 10 fevrier 2021 à 13:01 - Mis à jour le mercredi 10 fevrier 2021 à 15:40    Bertrix - Gouvy - Habay - Virton

Le 1er février dernier, la SNCB annonçait dans un communiqué la fermeture progressive de plusieurs guichets de gare, dont quatre en province de Luxembourg.

A l'initiative de Mathieu Rossignol, bourgmestre de Bertrix, les représentants des communes concernées (Bertrix, Rochefort, Habay, Gouvy, Virton) ainsi que Monsieur Jacquemin, représentant des Amis du Rails, se sont réunis mardi en visioconférence. Dans un communiqué, ils affirment être « unanimes sur le problème de communication de la part de la S.N.C.B. En effet, les élus locaux ont été informés de la décision de fermeture progressive par téléphone, quelques minutes avant la presse, sans aucune concertation préalable. »

Autre élément qui rassemble les élus : tous sont surpris par « le manque de cohérence de la part de la société. » Ils ajoutent qu'en « octobre 2020, lors de la présentation du Plan de Transport 2020-2023, on leur avait assuré le maintien de ce service essentiel dans nos communes rurales. De plus, en juillet 2019, Monsieur le Ministre BELLOT avait annoncé « une adaptation des heures d'ouverture du guichet et en aucun cas la fermeture du guichet de la gare ». »

Ils fustigent également la position du Ministre Gilkinet, qui selon eux « ne souhaite pas suivre la ligne de conduite adoptée par son parti », et ce « alors que depuis plusieurs années, la plupart des représentants du groupe politique ECOLO ont voté diverses motions visant au maintien des guichets des gares ».

D'autres point ont été évoqués lors de cette entrevue, concernant notamment la sécurité, l'aide aux navetteurs et un accueil adapté aux différents utilisateurs (personnes à mobilité réduite,?). Selon eux, « il est essentiel que les guichets soient maintenus afin qu'une personne soit présente pour aider les usagers qui ne sont pas à l'aise avec les nouvelles technologies et les guichets automatiques, renseigner les navetteurs égarés, dissuader les fauteurs de troubles,... »

Enfin, le groupe déplore le fait que les usagers sont informés « d'une fermeture des guichets de deux jours par semaine, à partir du 1er mars », alors qu'on leur parle d'une « transition progressive ».

Suite à cette rencontre, ils ont décidé de « solliciter le plus rapidement possible une rencontre avec Madame Dutordoir, Directrice de la SNCB et Monsieur le Ministre Gilkinet, afin de leur faire part de leurs revendications et celles de leurs citoyens qui se trouvent « sur le terrain ». »