Erezée. La limonaderie du Val d'Aisne déclarée en faillite. Un recours sera introduit

× La consultation gratuite du site de TV Lux est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 Publié le mardi 07 janvier 2020 à 17:12 - Mis à jour le mardi 07 janvier 2020 à 17:31    Erezée

L’année 2020 commence mal pour la limonaderie du Val d’Aisne, producteur d’eau et de limonades à Erezée. La société vient d’être déclarée en faillite mais compte faire appel de la décision. 

Cela fait plusieurs mois que la limonaderie du Val d’Aisne tournait au ralenti. Et ce 20 décembre, le tribunal des entreprises de Neufchâteau a prononcé les faillites des sociétés Produval et Distrival, producteur et distributeur des eaux et limonades made in Erezée. 

Le jugement a été donné en l’absence des entrepreneurs, mais leur avocat John Biart a signifié au curateur Benoit Chamberland leur intention de faire appel de cette décision. Car si le jugement s'est fondé sur série de dettes envers des institutions, celles-ci, nous précise l'avocat de la société, auraient été apurées. De quoi débloquer la situation et relancer l’activité ?

Des limonades originales

L’entreprise avait été reprise en 2014. Les nouveaux propriétaires-entrepreneurs avaient alors développé la marque, l'étiquetage de ses eaux et surtout le goût de ces limonades, parfumées à la myrtille, à la mirabelle, et même au cuberdon. Elle employait alors 10 personnes et était distribuée dans des restaurants et  magasins de terroir.

Fin 2015, la limonaderie a été fragilisée par l’augmentation des accises sur les sodas. Ce qui ne l’a pas empêchée de se diversifier en conditionnant pour un client français des bouteilles d’eau munie d’un bouchon original contenant du thé matcha. 

La société avait des idées et du goût.

Reste aujourd’hui, l’eau de source du Val d’Aisne… une eau de qualité, qui ne demande qu’à être partagée… 

Christophe Thiry




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.



Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris