Elections 2024

Malgré un faible score, Défi se mobilisera pour octobre

video loading
loading video
 Publié le mardi 11 juin 2024 à 12:15 - Mis à jour le mardi 11 juin 2024 à 12:29    Neufchâteau - Province

Avec moins de 3%, le parti Défi n'a pas réussi à percer en Luxembourg.  Thibaut De Ridder, président de Défi Luxembourg ne cache pas qu'il mise surtout sur les élections communales et provinciales. Pour octobre, le parti espère présenter des candidats dans plusieurs communes.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Le président de Défi, François De Smet a démissionné ce lundi après les résultats catastrophiques de son parti. Comme partout en région francophone, la section luxembourgeoise de Défi a perdu des points obtenant 3975 voix (2,27%) pour la Chambre et 4653 voix (2,78%) à la Région lors des élections de ce dimanche. C'est moins qu'en 2019 où le parti n'avait déjà pas obtenu un grand score: 2.98% au Fédéral et 4,6% des voix à la Région.

Un lendemain difficile mais serein

Le président de Défi en province de Luxembourg, Thibaut De Ridder aurait pu avoir une meilleure journée ce lundi. Son parti Défi a perdu des plumes et sa voiture est tombée en panne en allant à Bruxelles assister au bureau national, mais l'homme est serein et garde le sourire malgré tout.  Le Chestrolais avoue qu'il ne pensait pas au départ présenter de listes en Luxembourg mais plutôt se concentrer sur les élections d'octobre, mais que le parti au niveau national les a poussés à le faire. Un défi relevé sans mauvais jeu de mot pour la section luxembourgeoise."On a réussi à mobiliser des candidats et avoir des listes complètes sans beaucoup de moyens" se réjouit le chestrolais, Thibaut De Ridder.

"On savait qu'on aurait du mal à percer. On sait qu'il faut des années avant de prétendre à un siège. Ecolo a mis plus de 20 ans pour en avoir un et l'a vite perdu. On  est donc serein et par rapport à d'autres provinces wallonnes, on est celle qui souffre le moins" note le chestrolais Thibault De Ridder, président de Défi Luxembourg.

Défi compte bien être sur les listes en octobre

Le parti a pris un coup mais pas fatal. L'objectif de la section à présent est de préparer les élections communales et provinciales.

"Défi a clairement des enjeux. Moi pour Neufchâteau, Jonathan Martin à Libramont et d'autres personnes qui ont émergé de cette campagne, qu'on ne connaissait pas et qu'on a appris à découvrir autant en interne que lors des débats sur TV Lux. Il est temps de leur laisser une place aussi" constate Thibaut De Ridder, président de Défi Luxembourg.


Christelle Collin