Economie

Transinne : début des travaux de construction du Centre européen de cybersécurité à l'ESA

video loading
loading video
 Publié le vendredi 29 avril 2022 à 10:13 - Mis à jour le jeudi 16 juin 2022 à 07:07    Libin

C'est ce 29 avril en début d'après-midi que le premier coup de pelle symbolique a été donné, sur le site Galaxia à Transinne. C'est fin 2023 que s'élevera, ici, un Centre high-tech dédié à la cybersécurité.  Ce Centre d'excellence de 3300 mètres carrés sera unique en Europe, de par la variété des services proposés.

Détection et prévention


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Le Centre sera dédié à la détection des risques de cyberattaques et à la prévention de ceux-ci. Georges Cottin, conseiller général d'IDELUX (ndlr : partenaires de RHEA Group qui est à la base de la création du complexe) explique : "c'est entre autres un Centre de formation, qui permet de reproduire, dans des salles high-tech, tout l'environnement informatique spécifique d'une institution afin de pouvoir faire des tests sans devoir le faire sur le vrai système de l'institution ou de l'entreprise concernée". 

Importance de la recherche

On l'a compris, la recherche sera un des points forts du complexe comme le spécifie André Sincenne, administrateur général de RHEA Group : " il y aura un laboratoire pour parfaire la recherche et le développement des technologies émergentes comme les quantiques, les communications 5G et 6 G.  Il est aussi question d' améliorer nos connaissances en intelligence artificielle", précise-t-il. 

Davantage investir à Transinne ?

Un Centre de pointe, qui emploiera une centaine de personnes hautement qualifiées. Mais pour Benoît Piedboeuf, il ne faut pas s'arrêter là.  Il est indispensable de continuer à investir à Transinne.  Le député confie : " Il y a plusieurs millions d'euros qui sont prévus. Willy Borsus a annoncé 16  millions concernant le plan de relance pour la sécurité mais on sait qu'une partie des moyens est aussi destiné à Charleroi et donc il est important d'en garder suffisamment ici." 

En attendant les investissements du fédéral, l'Europe investit déjà à quelques kilomètres de là, à Redu où se développe l'un des centres névralgique de l'Agence spatiale européenne faisant de l'Ardenne une cybervalley


Nadine Urbain





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus