Info

Deux drones pour la zone de police de Gaume

video loading
loading video
 Publié le mercredi 08 septembre 2021 à 16:48 - Mis à jour le mercredi 08 septembre 2021 à 17:35    Chiny - Etalle - Florenville - Meix-dvt-Virton - Rouvroy - Tintigny - Virton

La zone de police de Gaume dispose depuis cette année d'une équipe drones. 4 policiers ont été formés pour venir en appui de certaines missions administratives ou judiciaires. Le cadre légal est respecté et les deux drones sont utilisés uniquement s'ils apportent une plus-value pour la mission.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Les inondations dans la région de Verviers, le dernier match à Virton, une rave-party à Florenville ou le trafic lié aux travaux du contournement d'Etalle, voilà quelques exemples où la zone de police de Gaume a sorti ses deux drones dernièrement. 4 agents spécialement formés s'entraînent régulièrement pour piloter ces 2 drones. Le modèle plus léger à intervention rapide dispose d'une caméra et d'un haut-parleur et l'autre plus lourd est équipé d'une caméra thermique avec zoom 200X et  un projecteur puissant pour une utilisation de jour comme de nuit et par presque tous les temps.

"Vu notre éloignement, c'est difficile d'avoir un soutien aérien de la police, le drone peut être sorti rapidement" explique Jean-Yves Schul, le Chef de la Zone de Police de Gaume.
Ces drones sont utilisés pour des missions administratives (supervision de martch de foot, mouvement de foule, carnaval...) et judiciaires (recherche de personnes disparues, perquisition, vols, accident, reconstitution, nuisances, stupéfiants...) 

Si les images peuvent être retransmises en direct sur n'importe quel appareil de la police connecté à la 4G, elles sont aussi visibles dans leur camionnette aménagée en petit centre de contrôle. 

Cet outil supplémentaire  sera utilisé uniquement s'il apporte une plus-value pour les services de police. Pas question de l'utiliser en toute circonstance. Un cadre légal doit être respecté et dans la majorité des cas, le Parquet sera informé de leur utilisation.

Les communes de Chiny, Etalle, Florenville, Tintigny et Virton ont déjà donné leur aval pour que les policiers de la zone puissent les utiliser sur leur territoire en dehors des missions judiciaires. Les conseils de Meix-devant-Virton et de Rouvroy doivent encore se prononcer. 

 


Christelle Collin