Libramont. Vivalia se désolidarise des propos de son médecin urgentiste

 Publié le mercredi 21 octobre 2020 à 18:12    Libramont

Ce mercredi matin, Vivalia s'est désolidarisé des propos tenus par le chef du service des urgences de Libramont. Dans une interview accordée début de semaine dans La Meuse, le Dr. Guy Mazeirac a reconnu qu'il  porte le masque uniquement "face aux personnes à risque."

L'interview est d'autant plus mal passée que le docteur a été détecté positif au coronavirus, et que d'autres de ses collègues ont été infectés.

"Depuis des mois, les infirmiers, les médecins, le personnel administratif, d'entretien, de logistique fait un travail admirable en respectant les recommandations." tient à souligner le Dr Nicolas Frusch, président du conseil médical. "Tout le monde travaille beaucoup plus que d'ordinaire pour assurer des soins de qualité. On ne peut accepter ce genre de propos. Nous nous en désolidarisons."

La sanction est tombée : le docteur Mazairac a été écarté de ses fonctions de chef de service et sera entendu dès son retour de congé de maladie. 

Mais ce qui nous interpelle c’est que tous les responsables de Vivalia semblent découvrir par cette interview le manque de prudence du médecin urgentiste.  "Vous ne pouvez pas imaginer une seule seconde que nous aurions pu avoir connaissance d'un tel comportement et l'accepter sans faire de remarque au Dr Mazairac." tient à rassurer Yves Bernard directeur général de Vivalia.

 







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris