Coronavirus

Fermeture des centres de vaccination. Seul Libramont restera ouvert

video loading
loading video
 Publié le lundi 19 juillet 2021 à 16:09 - Mis à jour le mardi 20 juillet 2021 à 11:33    Arlon - Bastogne - Libramont - Marche-en-Famenne - Province - Virton

La vaccination anti-Covid se termine. D'ici la fin août, les centres de Bastogne, Virton, Marche et Arlon fermeront leurs portes. Il ne restera alors que le centre de Libramont qui fonctionnera à horaire réduit.

« La fermeture des centres approche déjà. On voit le bout ! » entame Guy Delrée, le coordinateur provincial des centres de vaccination. « Les portes de ces centres (NDLR : cinq en province de Luxembourg), sont ouvertes en permanence et les personnes touchées par les inondations n’ont pas à s’inquiéter. Elles viendront se faire vacciner quand elles le pourront, quand elles auront l’énergie pour le faire. » Les centres de vaccination proposent donc un accès libre. Les candidats à la vaccination doivent juste se munir de leur carte d’identité. Le vaccin qui est administré partout, à présent, est le Pfizer. Toutes les informations pratiques sont disponibles sur le site internet https://www.covidluxembourg.be/

L’hésitation des futurs parents

Guy Delrée : « En Région wallonne, 78,55% des personnes de plus de 18 ans ont reçu une première dose de vaccin. Elles sont 79,75% en province de Luxembourg. Ça vaut encore la peine de se mobiliser pour éviter une nouvelle saturation des hôpitaux, de nouveaux confinements et fermetures… » En ligne de mire : les adolescents, les professionnels de soin (rappelons que, dans notre pays, la vaccination n’est pas obligatoire), les personnes qui ont perdu de vue leur rendez-vous avec la deuxième dose et puis il y a les hésitants. Guy Delrée explique : « Nous avons le recul sur les vaccins et sur la maladie. » Mais quelques mois de recul sur les vaccins, est-ce suffisant ? « Oui » pour le coordinateur provincial des centres de vaccination : « Les vaccins protègent contre les formes les plus graves de la maladie. Si les gens ont encore des questions, ils peuvent trouver les réponses sur le site https://www.jemevaccine.be/ Lors de ce point presse, nous faisons un focus sur les jeunes couples qui ne se font pas vacciner car ils craignent pour leur fertilité.» Le docteur Marie Lambert d’Arlon, spécialiste de la fertilité, prend la parole, à distance, lors de ce point presse. Elle tient à rassurer : « Nous avons un réel problème avec ces jeunes couples qui ne veulent pas se faire vacciner tant qu’ils n’ont pas atteint leur objectif de fécondité. Hors, le vaccin n’engendre pas d’infertilité. Une fois enceintes, les futures mamans sont encore moins d’accords de se faire vacciner. Sauf qu’enceintes, elles deviennent des personnes à risque. Il y a déjà eu trois décès enregistrés, dans le pays, et, ce qui frappe, c’est la brutalité de la dégradation respiratoire de ces mamans. Ces décès sont intervenus dans le troisième trimestre de grossesse.»

Le programme de fermeture des centres de vaccination

On le comprend, les équipes provinciales mobilisées, depuis plusieurs mois pour la vaccination, et, depuis l’an dernier face à la Covid-19, espèrent vacciner un maximum de monde durant les dernières semaines où les centres restent ouverts. Ceux de Virton et Bastogne fermeront le samedi 14 août. Les dernières premières doses y seront administrées ce samedi 24 juillet. Le centre de vaccination de Marche-en-Famenne fermera ses portes le jeudi 26 août. Les dernières premières doses sont fixées au jeudi 5 août. Dans le chef-lieu, le hall polyvalent stoppera ses activités le samedi 28 août. Avant cela, les dernières premières doses sont prévues le samedi 7 août. Enfin, le centre de Libramont sera le seul à être maintenu dans la province. Son activité sera néanmoins réduite à un jour par semaine et cela pour une durée indéterminée. Il sera donc possible pour une personne d’être vaccinée, en première dose, dans un centre en passe d’être fermée puis de recevoir la deuxième dose à Libramont.


Samira Boudou