Neufchâteau. Fourny renvoyé dans l'opposition

 Publié le jeudi 06 fevrier 2020 à 11:30 - Mis à jour le jeudi 06 fevrier 2020 à 15:43    Neufchâteau

Il n'y a pas eu discrimination entre électeurs chestrolais le 16 juin 2019. C'est la réponse apportée par la Cour constitutionnelle ce jeudi.

Dans son arrêt publié à 11h, la Cour estime que les droits des électeurs étrangers n'ont pas été bafoués comme le soutenait la liste Agir Ensemble de Dimitri Fourny. Dans ses arguments, la Cour constitutionnelle estime que ces électeurs auraient du faire valoir leur droit au vote au préalable.

"Il n’est pas manifestement déraisonnable pour le législateur de considérer que n’est pas recevable à introduire une demande d’inscription en vue de participer à un scrutin annulé un ressortissant étranger qui n’a manifesté aucune volonté de devenir électeur avant l’arrêt du registre des électeurs à la date de la notification de la décision d’annulation de l’élection communale à laquelle il n’a pas participé, en l’absence d’inscription préalable comme électeur".


Sur base de cet arrêt, c'est à présent au Gouverneur Olivier Schmitz de se prononcer sur la validité des dernières élections communales. En toute logique, il devrait suivre l'avis de la Cour constitutionnelle et valider le scrutin de juin 2019.

La liste Agir Ensemble a d'ores et déjà réagi et prend acte de l'arrêt.



De son côté, la liste d'Yves Evrard prend également acte de la décision soulignant au passage le temps perdu.



"Une bonne nouvelle", selon 3ème Piste

De son côté, Mariline Clémentz, tête de liste de "3ème Piste"  nous a fait part de sa satisfaction, mais reste prudente : "C'est une bonne  nouvelle, mais nous allons attendre la décision du gouverneur. Dans ce dossier, nous avons déjà été tellement surpris que je n'espérais rien du tout quant à l'issue de cet avis."

Depuis juin, la seule élue de "3ème Piste" s'est préparée à une éventuelle entrée en majorité. "Avec notre groupe et celui d'Yves Evrard, nous nous sommes régulièrement vus depuis les dernières élections. Nous avons appris à travailler ensemble, en confiance, et avons avancé sur divers dossiers."


Evrard ou Mons Delle Roche ?

Ainsi, une vie politique plus normale va pouvoir reprendre à Neufchâteau où la commune fonctionnait jusqu’à présent en affaires courantes. Un nouveau collège communal va être installé. Avec qui à sa tête ? C’est évidemment la question qui se pose actuellement. S’il veut siéger en tant que bourgmestre, Yves Evrard devra mettre de côté sa casquette de parlementaire. Dans le cas contraire, Michèle Mons Delle Roche devrait enfiler l’écharpe mayorale.


Frédéric Feller, Antoine Billa, Christophe Thiry


Plus d'informations prochainement sur ce site.
Ci-dessous, l'arrêt publié par la Cour constitutionnelle.

 







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris