Info

Bomal, Juzaine et Aisne. Le coeur de ces villages et leurs habitants marqués par les inondations

video loading
loading video
 Publié le mardi 10 août 2021 à 16:29 - Mis à jour le mardi 10 août 2021 à 16:53    Durbuy

Ces inondations ont marqué le cœur des habitants et de leurs villages. Les traces mettront du temps à s'effacer. Samira Boudou et Pablo Berckmans se sont rendus à Aisne, Juzaine et Bomal, trois villages durbuysiens durement touchés.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Alfred nous guide à l'intérieur de sa maison, dévastée par l'eau. L'ampleur du saccage est visible partout. Avec son épouse, ils sont épuisés. Alfred Rollin:

"Je dois arracher tout jusqu'aux briques. (...) C'est épuisant! J'ai travaillé pendant dix jours non-stop, quasi sans arrêt."
En face, François et son ami Jean-Claude font sauter les plâtres sur les murs de ce qui était une remise. Salon, salle à manger, salle de bain et cave. Tout a été détruit. La septantaine tout juste passée, lui et son épouse doivent tout reconstruire. En évoquant les nombreuses pertes subies, il est submergé par l'émotion. Moralement, c'est très dur. François Guiset:

"Oui parce que nous finissions à peine d'avoir fini la rénovation. Mais enfin, c'est la vie..."
A Aisne, de jolies maisons à colombages sont construites le long de l'eau. Mi-juillet, en furie, l'Aisne a détruit les ponts, ici de part et d'autre de la maison de Janine Bonmariage. Heureusement, elle a un véhicule qui lui permet de rejoindre l'autre côté de l'eau.

A Juzaine, Marcel Sibret et son épouse ont été cernés par les eaux. Le tracteur sur lequel ils pensaient fuir a été emporté. Aujourd'hui, ils mesurent leur chance d'avoir la vie sauve. Son épouse dort mal, comme beaucoup de sinistrés, mais pas le temps de se plaindre nous dit Marcel, "il faut avancer".


Samira Boudou