Info

Bastogne: le riche patrimoine architectural de la maison Depienne

video loading
loading video
 Publié le mercredi 28 septembre 2022 à 19:08 - Mis à jour le mercredi 28 septembre 2022 à 19:22    Bastogne

Pour les habitants de Bastogne, le magasin Depienne était une institution. Tenue par deux sœurs, la mercerie-lingerie est restée ouverte pendant près de 70 ans. 


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Après le décès de Camille Depienne, la maison a été rachetée par des commerçant bastognards qui viennent d'y ouvrir une boutique de thé, décoration et ameublement "Louise au Sablon". L'occasion de découvrir la richesse de cette bâtisse d'exception qui n'a pratiquement subi aucun dommage pendant la bataille des Ardennes. 

Une verrière intérieure. Des carreaux de ciment d'origine. Un puits de lumière de 15m de hauteur. Cette maison de maître du 19ème siècle fait  figure d'exception à Bastogne en terme de style architectural. 

"Il y a certains éléments art déco et d'autres plutôt art nouveau" explique Didier Joris, le nouveau propriétaire. 

Des éléments que les nouveaux propriétaires ont voulu préserver. Les parquets, les portes, la ferronnerie. Mais aussi les deux escaliers. La conservation du patrimoine était au cœur de cette rénovation. "Selon les infos que j'ai obtenu de mes recherches, quand on remonte au 15ème siècle, c'était probablement la Cour des Comptes et puis on perd un peu le fil à un moment donné mais on le retrouve vers 1870 quand le notaire Siville fait construire la maison actuelle". 

La maison a ensuite été rachetée, en 1920, par la famille Depienne-Forthomme. Alors que les combats de la Bataille des Ardennes éventrent le centre de Bastogne en décembre 44, cette maison du haut de la ville échappe aux bombardements. "La maison n'a subi pratiquement pas de dégât à l'exception de la façade qui a été fissurée. Elle a donc été remplacée en 1948, c'est d'ailleurs la façade qu'on connaît toujours aujourd'hui". 

Et l'année 48 marque justement l'ouverture du magasin Depienne. Un magasin de lingerie et mercerie qui a fermé ses portes il y a quelques années seulement. Camille Depienne, la dernière occupante, est décédée l'année dernière à l'âge de 103 ans. 

C'est un magasin que j'ai toujours connu à Bastogne. On disait "On est allé chez Depienne"
"C'est un magasin que j'ai toujours connu", explique un habitant de Bastogne. "Ma maman y allait. C'était deux sœurs et on peut dire que ça fait un peu partie de l'histoire de Bastogne"

Ils sont nombreux, depuis l'ouverture de "Louise au Sablon", à franchir les portes à la découverte de ce riche patrimoine local. La famille Depienne aussi s'est intéressée à  la rénovation de la maison familiale. 

C'est Louise, 24 ans, qui tient la nouvelle boutique. Si la thématique du thé s'est imposée naturellement dans les étagères d'origine du magasin initial, le reste de la maison, qui servait auparavant de lieu de vie, s'accordait parfaitement, selon elle, à l'ameublement et la décoration. 

Des projets sont actuellement à l'étude pour l'aménagement de la cave qui offre aussi du potentiel et beaucoup d'histoire. Le jardin, lui, est déjà accessible, dans le prolongement de la boutique. Il sert de lieu d'exposition pour le mobilier extérieur. 





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus