Economie

Malaise chez Burgo Ardennes: l'usine serait-elle à vendre?

video loading
loading video
 Publié le mercredi 12 janvier 2022 à 17:13 - Mis à jour le jeudi 16 juin 2022 à 07:07    Rouvroy - Virton

 En front commun, les syndicats de l'usine Burgo Ardennes à Harnoncourt (Rouvroy) dénoncent le malaise actuel au sein de l'entreprise. Manque d'investissements, départs de cadres... Une rumeur de revente de l'usine de papier et de pâte à papier grandit même de jour en jour.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Les représentants du personnel dénoncent le manque d'investissements du groupe italien tant en personnel qu'au niveau des équipements. Plusieurs cadres expérimentés ont d'ailleurs quitté l'usine récemment. Après avoir rencontré en vain les directions du site et du groupe italien, les représentants des travailleurs sortent du bois pour dénoncer plusieurs problèmes dont la gestion du personnel et la vétusté des équipements.

Sous-investissements en personnel et matériel

Environ 600 personnes travaillent chez Burgo Ardennes dont une centaine d'intérimaires, des personnes présentes depuis plusieurs années mais avec un statut précaire, dénonce le front commun. La main d'oeuvre est vieillissante tout comme l'outil de travail. Les syndicats reprochent un manque d'investissements dans le matériel, ce qui impacte la sécurité des travailleurs. Plusieurs accidents de travail ont eu lieu ces derniers temps, dont un mortel en 2018. L'usine a d'ailleurs été condamnée en 2020 et 2021 par le Tribunal du Travail.

Burgo Ardennes à vendre? La rumeur s'amplifie au sein du personnel

La matière première bois va aussi bientôt manquer. Au sein du personnel, ces différents constats ont même fait naître une rumeur de revente de l'usine belge par le groupe italien. La rumeur s'amplifie ces derniers jours. Qu'en est-il exactement? Les syndicats attendent des réponses de la direction.

La direction n'a pas souhaité répondre à nos questions, préférant régler le problème en interne avant de communiquer à la presse.


Christelle Collin





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus