Culture

BiLoM, la nouvelle bibliothèque locale de Marche

video loading
loading video
 Publié le mardi 22 novembre 2022 à 12:20    Marche-en-Famenne - Province

Une page se tourne à la bibliothèque de Marche-en-Famenne. La ville va reprendre progressivement à la Province la gestion de la bibliothèque et ludothèque locale qui, jusqu'ici, et depuis une cinquantaine d'années, était gérée par l'institution provinciale qui continuera, elle, à gérer la bibliothèque centrale située dans le même bâtiment.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


La réforme des provinces et l'obligation régionale qui leur a été faite de financer les zones de secours (40% en 2022, 50% en 2023 et 60% en 2024) continue d'avoir des conséquences dans la participation de l'institution provinciale, notamment dans son implication dans la Culture. A Marche, ville et Province négociaient depuis trois ans la reprise de la bibliothèque locale par la ville. Ce qui somme toute, paraît logique. Mais la situation était historique et découle d'une initiative prise il y a 70 ans par l'abbé Urbain.

Quelques années plus tard la Province reprit cette idée au bénéfice de toutes les communes. Une bibliothèque centrale fédère les bibliothèques publiques et une bibliothèque locale y est adossée au bénéfice des Marchois. C'est celle-ci que Marche reprend aujourd'hui de manière transitoire jusqu'en 2024 de manière à obtenir une reconnaissance et des subsides de la Communauté Française. La nouvelle directrice a été recrutée et souhaite favoriser les rencontres entre auteurs et lecteurs.

En lieu et place d'une contribution de 42.000 euros par an qu'elle donnait à la province pour ce service, la commune estime qu'elle devra débourser un peu plus de 300.000 euros lorsqu'elle gérera pleinement l'outil. Elle espère alors obtenir 175.000 euros de subsides. André Bouchat se dit prêt à investir mais veut des résultats et souhaite remettre la lecture au goût du jour et particulièrement chez les jeunes. Ce qui n'effraie pas la nouvelle directrice.

Les membres du collège présents et les administrateurs de la nouvelle asbl se sont réjouis de l'entente cordiale qui a régné durant les trois années de négociations avec la province qui restera la voisine de palier de la nouvelle bibliothèque locale. Cette dernière entend bien rayonner au-delà des frontières communales.





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus