Les hôpitaux de la Province au bord de la saturation

 Publié le vendredi 23 octobre 2020 à 16:40 - Mis à jour le vendredi 23 octobre 2020 à 17:58    Province

"Il nous reste 16 lits de soins intensifs pour tous les gens qui n'ont pas le covid", habituellement plutôt optimiste, le Dr Didier Neuberg affiche une mine grave en ce vendredi 23 octobre. En l'espace d'une semaine, les patients atteints du coronavirus ont plus que doublé,des chiffres que nous confirme le directeur général aux affaires hopsitalières de Vivalia.


Selon Sciensano, le 16 octobre les hôpitaux luxembourgeois dénombrait 48 patients covid dont 9 en soins intensifs et 2 sous respirateur.
Ce vendredi, selon les derniers chiffres de Didier Neuberg, on compte 111 patients covid dont 22 en soins intensifs"la plupart sont sous respirateur".

Face à cette deuxième vague, qui semble frappe plus durement que la première, l'intercommunale hospitalière craint de ne pouvoir faire face à l'afflux de patients.

Lors de la première vague, le confinement était total, cette fois l'hôpital continue de prendre en charge les autres pathologies : "maintenant nous devons prendre le covid, plus toutes ces pathologies. C'est pour cela que je suis inquiet pour ces lits intensifs, pour les personnes qui n'ont pas le covid. Pour des gens qui doivent être soignés, je dis bien qui doivent !"


Un personnel fatigué face à la deuxième vague


"La différence fondamentale avec la première vague, c'est que maintenant nous avons un personnel qui a été à genoux, qui s'est battu, qui est fatigué et qui doit maintenant se battre à nouveau et sans doute beaucoup plus que ce que nous avons connu".

Et je dois rendre hommage à tout notre personnel, au nom de Vivalia, qu'il soit soignant au sens large, qu'il fasse tourner nos hôpitaux, tout simplement car cette année c'est un deuxième coup de massue, une deuxième poussée qui, à mon sens, va être au moins aussi importante et je le crains fort plus importante que la première."


Le Dr Neuberg ne s'en cache pas, il aurait souhaité un reconfinement. Il demande à présent à toutes et tous de restreindre les contacts et de rester chez soi un maximum afin d'enrayer cette flambée de contaminations.

 







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris