Tueries du Brabant : le témoignage troublant d'un ex-enquêteur

× La consultation gratuite du site de TV Lux est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 Publié le vendredi 15 décembre 2017 à 18:45 - Mis à jour le lundi 05 mars 2018 à 11:20    Province

Jean-Pierre Adam, ancien gendarme devenu commissaire de police judiciaire à Neufchâteau, aujourd'hui retraité, a décidé de rompre le secret professionnel qu'il gardait depuis près de 20 ans.
 
Il a décidé de parler car il en a assez d'entendre la version du complot pour déstabiliser l'Etat, alors qu'il a lui-même fourni à la Cellule d'enquête plusieurs éléments et documents menant à une bande de braqueurs dangereux.

Cette thèse d'une bande dangereuse, ce n'est pas la première fois qu'on l'entend. C'était aussi la conclusion des profilers engagés sur l'affaire mais dont les recommandations n'ont pas été suivies.
 
Ce n'est pas n'importe quel témoin qui se livre. Il s'agit d'un ancien enquêteur de l'affaire Dutroux, un policier respecté qui a terminé sa carrière avec la reconnaissance de ses supérieurs.
 
20 ans se sont passés depuis ses premières constatations obtenues par hasard. Il enquêtait sur l'affaire Dutroux et c'est par hasard qu'il va trouver des éléments troublants sur l'affaire des tueries du Brabant.
 
Ni la cellule, ni le Procureur général Christian De Valkeneer, ne l'ont informé du suivi accordé à ses recherches. Jean-Pierre Adam doute que sa piste ait réellement été creusée par la cellule.
 
C'est un trop lourd fardeau, il a décidé de témoigner
Ce témoignage est troublant car il évoque une piste (exploitée ou non) mais il montre aussi le poids du secret. La lourdeur du secret professionnel après autant d’années et le mal-être qu’il provoque encore aujourd'hui chez cet enquêteur. En cela, ce témoignage illustre bien combien le manque de communication peut susciter le désarroi.
 
On ne sait pas si cette piste a été creusée ni le cas échéant, comment l'a-t-elle été ? Ou encore pourquoi elle aurait été abandonnée ? Cette piste remontera-t-elle à la surface ? C'est ce qu'espère Jean-Pierre Adam en livrant ce témoignage.

 




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.

Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte