Scolytes et peste porcine : la double peine pour les communes

× La consultation gratuite du site de TV Lux est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 Publié le vendredi 18 janvier 2019 à 17:13 - Mis à jour le vendredi 18 janvier 2019 à 17:31    Virton - Tintigny - Saint-Léger - Musson - Meix-dvt-Virton - Etalle - Chiny

 En Gaume, les mesures pour exploiter les bois scolytés vont de pair avec une réouverture de parcelles bouclées jusqu'à présent pour raison de peste porcine. Du côté des communes, les rentrées forestières sont déjà compromises par l'épidémie. Si les scolytes prolifèrent ce sera la double peine.

A Meix-devant-Virton on aurait souhaité pouvoir intervenir plus tôt, ou du moins pouvoir préparer le terrain administrativement. Car le temps presse pour marquer, couper et sortir les bois scolytés avant le reveil des insectes au printemps.

Dans la zone touchée par la peste porcine, il faudra obtenir l'autorisation du DNF pour procéder aux travaux forestiers.

Déjà touchées par des pertes financières liées à l'annulation des ventes de bois, les communes de la zone de restriction craignent une nouvelle catastrophe en cas de propagation des scolytes.

Quant aux cautions bancaires qui servent de garantie en cas de dégâts forestiers. Elles seront libérées pour les lots qui n'ont pas pu être exploités. Les communes gaumaises sollicitées se sont engagées à le faire, certaines ont déjà approuvé le point en Collège avant approbation par la direction financière, d'autres sont sur le point de le faire.

 




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.

Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte