L'affouage, une tradition ancestrale qui persiste à Saint-Hubert

 Publié le lundi 01 mars 2021 à 13:58 - Mis à jour le mercredi 03 mars 2021 à 13:34    Saint-Hubert

Si vous habitez la commune de Saint-Hubert, peut-être êtes vous adepte de l'affouage. Disparue dans de nombreuses communes, cette tradition reste très prisée des Borquins qui peuvent ainsi bénéficier de bois de chauffage issu des forêts communales.

Cette pratique ancestrale remonte au Moyen-âge. Chaque année pour l’affouage, une partie du bois communal à Saint-Hubert est réservée à la population. Des lots d’environ 4 stères  sont triés et déterminés par les agents du DNF.

Seuls les houppiers, la partie supérieure des arbres, sont mis à disposition de la population. Autrefois distribués par tirage au sort, les parts de bois disponibles sont aujourd’hui octroyés sur base d’une liste d’habitants inscrits par ordre alphabétique. Une manière d’éviter les inégalités apparues lors de la fusion des communes.Après s’être acquittés de la somme de 25 euros, les affouagés ont un peu plus d’un an pour débiter et sortir leur part de bois.

L’affouage se pratique encore dans quelques communes de la province. A Saint-Hubert, à Libin ou à Herbeumont.





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus