Virton : fin du calvaire et début du chantier...

Virton : fin du calvaire et début du chantier...
Image Belga
 Publié le mercredi 14 avril 2021 à 19:12 - Mis à jour le mercredi 14 avril 2021 à 22:31    Virton

Il y a un an presque jour pour jour, Virton essuyait un refus de la commission des licences. Après avoir échoué en appel, privé du précieux sésame pour poursuivre l'aventure en D1B, le club gaumais avait alors entamé un véritable chemin de croix pour tenter d'obtenir gain de cause. Après de multiples procédures, alors que tout semblait fini pour le matricule 200, la délivrance est finalement arrivée en novembre dernier lorsque l'Autorité de la concurrence a donné raison à Virton et ses avocats. Le club avait alors reçu l'autorisation d'introduire une demande de licence pour la saison 2021-2022. Un dossier a été monté et a donc, cette fois, satisfait la commission des licences emmenée par son président, Nils Van Brantegem.


Repartir d'une feuille blanche


On le sait, aujourd'hui, tout est à reconstruire du côté de Virton. La direction va devoir remettre sur pied un club entier. Une équipe première, tout d'abord, afin de disputer le championnat de D1B. Si Flavio Becca a déjà montré en 2018 et 2019 qu'un noyau (très) compétitif pouvait être constitué en quelques semaines, la tâche s'annonce cette fois plus compliquée. L'image du club en a pris un coup et il faudra sans doute de sérieux arguments pour convaincre des joueurs de qualité de rejoindre les rangs gaumais.

Et puis, il va falloir remettre une académie sur les rails. C'est sans doute LE plus gros chantier des prochaines semaines pour les dirigeants gaumais. Récemment rejoints par Patrice Waltzing (gaumais, ancien joueur du club et proche de Flavio Becca), ils vont devoir (re)mettre en place une structure et attirer (ou faire revenir) des joueurs pour pouvoir disputer les championnats « élite ». Si certains (tant chez les formateurs que les jeunes joueurs) sont toujours très attachés au club et accepteront probablement de se lancer dans l'aventure, d'autres se montrent particulièrement méfiants. Ce n'est donc pas encore gagné de ce côté...


Ramener de la stabilité


Le retour de Virton sein du monde du football professionnel est quoi qu'il en soit une bonne nouvelle pour le football luxembourgeois. Porte drapeau au niveau provincial depuis très longtemps, l'Excel est par ailleurs depuis de nombreuses années reconnu comme étant le principal fournisseur de joueurs pour nos clubs évoluant en nationale. Pour conserver ce statut, il faudra réussir la reconstruction, mais surtout ramener de la stabilité à long terme.

Avec ou sans Flavio Becca ?

Si certains pensaient qu'il allait quitter le navire et vendre le club rapidement, le mécène luxembourgeois a bel et bien assuré le budget pour la saison à venir. Mais à l'heure actuelle, hormis lui-même, nul ne sait quelles sont ses intentions à moyen terme...



Antoine Masson