Politique

Neufchâteau. Une nouvelle majorité avec Agir ensemble ?

Neufchâteau. Une nouvelle majorité avec Agir ensemble ?
 Publié le vendredi 15 octobre 2021 à 19:05 - Mis à jour le vendredi 15 octobre 2021 à 21:00    Neufchâteau

Quelle est la réaction de la liste Agir Ensemble face à la décision de deux conseillers de la majorité de siéger comme indépendants ? Nous avons contacté le chef de file, François Huberty.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


C'est un fait, la liste majoritaire au conseil communal de Neufchâteau est désormais celle de François Huberty. Contacté en ce début de soirée, le chef du groupe Agir Ensemble prend acte de cette double démission au sein du groupe Pour Vous :

« Je constate comme l'ensemble de la population qu'il y a deux conseillers qui se détachent de la majorité. Jusque là, je n'ai pas eu de contact avec eux, donc je ne connais pas leurs intentions ».

Comme on le voit ci-dessous, la répartition des sièges à Neufchâteau était déjà très serrée lors des élections de 2019. À moins d'un nouveau revirement de situation, la liste "Pour Vous" comptabilise désormais 7 sièges contre 9 pour Agir Ensemble, 1 pour la Troisième piste, auxquels s'ajoutent les deux nouveaux conseillers indépendants.

NEUFCHATEAU : résultats des élections communales du 16 juin 2019 (.pdf) > 

 
 
On le voit, le groupe Agir Ensemble est en position de force et va évidemment étudier la question d'une motion de méfiance constructive qui permettrait de remettre une majorité sur pied à Neufchâteau. D'après le code de la démocratie locale celle-ci pourrait se mettre en place au cours du mois de novembre, soit 18 mois après le début de la législature qui dans le cas de Neufchâteau a débuté en mai 2020.

« L'idée c'est de faire avancer les choses et pas de les bloquer. Même si, il faut bien le constater, il n'y a pas grand chose qui bouge depuis un an et demi, si ce n'est détricoter ce qui a été fait ».

Reste à trouver des partenaires prêt à s'engager avec les adversaires politiques d'hier. François Huberty dit "tendre la main". Il attend notamment de voir comment va se positionner l'élue de la « 3e piste », Mariline  Clementz, qui pourrait à nouveau jouer les arbitres dans ce nouvel imbroglio politique.


Frédéric Feller





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus