Info

Yves Planchard (PS), futur président de Vivalia

Yves Planchard (PS), futur président de Vivalia
 Publié le vendredi 04 juin 2021 à 11:57 - Mis à jour le vendredi 04 juin 2021 à 15:09    Florenville - Province


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


La majorité provinciale cdH et le PS aura mis tout juste une semaine pour trouver le nom du futur président de Vivalia. Il s’agit de Yves Planchard, 1er échevin de Florenville et ancien vice-président de Vivalia. 

Ce dernier pourra s’appuyer sur son expérience en matière de santé pour assurer la continuité du travail réalisé jusqu’à présent sous l’ancienne présidence” écrivent de concert les vice-président du PS et président du cdH Luxembourg, Philippe Courard et René Collin.   

La candidature d’Yves Planchard sera présentée lors du prochain conseil d’administration de Vivalia. Il sera amené à remplacer Marielle Remy, qui a annoncé sa démission voici une semaine.

Roland Déom cède la vice-présidence

Ce passage de témoin entraîne d’autres changements au sein du bureau exécutif de l’intercommunale. Ainsi, le libramontois Roland Déom cèdera la vice-présidence à Philippe Bontemps, bourgmestre de Durbuy et conseiller provincial cdH, actuellement administrateur à Vivalia. 

Marielle Remy partie, il fallait désigner une autre dame au sein de ce bureau exécutif. Il s’agira de Coralie Bonnet, échevine de Bastogne et conseillère provinciale cdH, administratrice à Vivalia depuis 2019.

Roland Déom restera membre du conseil d’administration.  Ça me désole, je ne vais pas m’en cacher, mais il fallait que quelqu’un se retire pour céder la place à une dame. Pour moi, l’intérêt général prime et je me retire sans contrainte”, commente Roland Déom.

Un enjeu vital

Les deux partis de la majorité cdh et PS insistent sur l’importance des enjeux et “entendent continuer de collaborer activement avec toutes les forces démocratiques de la Province et des partenaires namurois et avec tous les acteurs de la santé à résoudre les problèmes concrets auxquels sont confrontés celles et ceux qui travaillent dans toutes les implantations de Vivalia et à réussir le Plan VIVALIA 2025 auquel la Wallonie apporte son soutien et son financement.

Un président au bureau exécutif ou non ?

Nous l’avons écrit, le MR sera très attentif au respect de la Clé D’Hondt dans la répartition des sièges. La question s’était posée lors de la création du bureau exécutif. Le ministre Dermagne avait alors tranché en excluant du calcul le poste de président. La décision avait dès lors permis au PS et à Marielle Remy de siéger au sein de ce bureau exécutif, composé selon la Clé D’Hondt, de trois cdH et deux MR. 

Qu’en sera-t-il avec Yves Planchard ? “Cela ne posera aucun souci”, rassure Philippe Courard, précisant que l’arrêté du ministre reste valable dans la situation actuelle : “Le président doit faire partie du bureau. Si dans les accords de majorité, nous avions perdu la présidence, la situation n’aurait pas été la même. Nous n’aurions plus eu de représentant au sein de ce bureau”. 

Le président du MR Benoît Piedboeuf est moins catégorique. “Pour nous il s’agissait d’une exception et nous veillerons à ce que le code de démocratie locale soit respecté”. Mais il se félicite de la désignation d’Yves Planchard : “Notre volonté n’est toutefois pas d’exclure le PS du bureau exécutif. Et le choix d’Yves Planchard nous semble raisonnable. Il connaît son sujet et il a le caractère pour relever le défi.” 

Quant aux désignation de Philippe Bontemps et Coralie Bonnet, (“c’est intéressant, et c’est une bonne chose pour la suite”), Benoit Piedboeuf y voit un rééquilibrage des forces, “vers le nord et l’hôpital de Marche avec Philippe Bontemps ; et vers Bastogne, avec Coralie Bonnet… ” ponctué par un petit silence lourd de sous-entendus...

Qui pour remplacer Yves Planchard à la présidence d’Idélux Projets Publics ?

La très certaine désignations de Yves Planchard à Vivalia aura aussi des répercussions sur les intercommunales du groupe Idélux. L’échevin de Florenville est toujours président d’Idélux Projets Publics, et ne pourra cumuler les deux fonctions. 

Nous voulions régler en urgence la situation au CA de Vivalia”, précise Philippe Courard qui n’en dira pas plus sur le ou la remplaçante d’Yves Planchard à Idélux Projets Publics. 

Christophe Thiry