Info

Virton : Equalia renonce à gérer la piscine. Il faudra trouver un repreneur

Virton : Equalia renonce à gérer la piscine. Il faudra trouver un repreneur
 Publié le mercredi 22 juin 2022 à 10:36 - Mis à jour le mercredi 22 juin 2022 à 11:16    Virton

C'était dans l'air depuis des mois, le gestionnaire Equalia a décidé de jeter l'éponge. Le comité de secteur d'Idelux a pris acte de cette décision ce lundi. Il a désormais un an pour trouver un repreneur.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Le litige persistait depuis la crise du covid et les pertes financières qui s'en étaient suivies, désormais c'est officiel, le gestionnaire privé Equalia a remis son renom à la Ville de Virton et à l'intercommunale Idelux.

Nous l'avions déjà évoqué, le contrat qui liait les deux parties courrait sur 6 ans avec une possibilité de retrait après 4 ans, c'est finalement cette option qu'a décidé d'activer le gestionnaire français comme nous l'a confirmé Alain Claudot, président du secteur d'IDELUX « Équipements sportifs et culturels de Virton ».

La société française qui a en charge la gestion et l'animation de la piscine est en conflit ouvert depuis des mois avec la Ville de Virton et Idelux. Elle reproche aux pouvoirs publics belges de ne pas être intervenus financièrement pour la soutenir durant la crise covid qui avait imposé de longues périodes de fermeture.

Un point de vue que ne partage par le président Alain Claudot qui avance que le secteur a payé 30.000 euros par mois pour entretenir l'outil durant ces fermetures et a continué de prendre en charge les factures d'énergie qui auraient du être reprises après un an d'activité par Equalia. Le président de secteur admet néanmoins que le "cahier des charges ne leur était peut-être pas favorable". Dans les chiffres la piscine de Virton enregistre 100.000 euros de déficit par an.

Trouver un repreneur d'ici juin 2023

Equalia avait d'ailleurs souhaité revoir les termes du contrat ce qui était impossible compte tenu de la loi sur les marchés publics. Le comité de secteur de la piscine a désormais un an pour trouver un repreneur et il n'est pas exclu qu'Equalia rende une offre si les termes du nouveau contrat lui conviennent.

En attendant, Alain Claudot tient à rassurer les utilisateurs et le personnel, la piscine restera ouverte et la reprise du personnel sera intégrée dans le nouveau cahier des charges. Il n'est pas impossible que les pouvoirs publics en profitent même pour développer encore l'outil en y installant un toboggan.


Frédéric Feller





Voir aussi ...

Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus