Une antenne de vaccination supplémentaire à Bouillon

Une antenne de vaccination supplémentaire à Bouillon
 Publié le mardi 23 fevrier 2021 à 16:27 - Mis à jour le mardi 23 fevrier 2021 à 17:23    Bouillon

La Wallonie a annoncé ce mardi la finalisation de son maillage de centres de vaccination à destination du grand public. Oubliez les centres itinérants ou mobiles évoqués précédemment, ils seront finalement remplacés par 13 antennes complémentaires.

En Province de Luxembourg seule la commune de Bouillon disposera d'une de ces antennes « comparables aux centres de proximité » et disposant « d'une ou deux lignes de vaccination ».

Une excellente nouvelle pour le bourgmestre de Bouillon, Patrick Adam, qui avait défendu les spécificités de son territoire : « Nous sommes heureux d'avoir été entendus par la Région. Concernant le lieu nous sommes en train d'y regarder, nous allons faire plusieurs propositions ».

Le futur centre doit faire plus ou moins 600 m2, disposer d'un parking et se trouver à proximité de lignes de bus et d'axes routiers. Il devrait ouvrir au gré des phases de vaccination et ne sera pas réservé aux seuls habitants de la commune.

« Nous allons bientôt attribuer des codes postaux à chaque centre de vaccination » explique le Dr Guy Delrée, représentant des médecins généralistes en Luxembourg.

Ainsi, les habitants de Vielsalm et Manhay seront vraisemblablement orientés vers l'antenne de Lierneux, de même que ceux de Vresse-sur-Semois pourraient se rendre à celle de Bouillon. L'idée générale étant de mettre chaque habitant à 15-20 minutes d'un centre de vaccination, ce qui motive l'ouverture d'un sixième centre luxembourgeois à Bouillon.

Une antenne supplémentaire à laquelle il faudra attribuer du personnel, l'un des enjeux majeurs de cette campagne de vaccination : « Notre priorité à présent c'est d'aller le plus vite possible avec une qualité optimale » commente le Dr Delrée.

Un défi logistique auquel s'ajoutera également celui de la mobilité des candidats au vaccin. La Wallonie assure qu'elle met actuellement « des procédures pour garantir l’accès à la vaccination aux personnes qui sont en situation de grande difficulté pour se rendre dans un centre de vaccination, fut-il à proximité »

De leur côté, les médecins généralistes souhaitent pouvoir aller vacciner, chez elles, les personnes qui seraient dans l'impossibilité de se déplacer.

Enfin, concernant la polémique sur le déséquilibre entre le nord et le sud de la Province, le cabinet de Christie Morreale a confirmé ce mardi que le centre de proximité d'Arlon serait renforcé.

Des centres dont l'ouverture est toujours programmée pour le courant du mois de mars.


F. Feller

 





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus