Le huis-clos communal rompu par un conseiller à Bastogne

Le huis-clos communal rompu par un conseiller à Bastogne
 Publié le jeudi 04 fevrier 2021 à 15:23 - Mis à jour le jeudi 04 fevrier 2021 à 15:37    Bastogne

Le conseil communal de Bastogne s’est réuni en urgence ce mercredi 3 février à 20 h, à la salle des fêtes de l’hôtel de ville. A l’ordre du jour de cette réunion exceptionnelle : une suspicion de non-respect du huis clos faisant suite à une plainte déposée vendredi dernier. « Suite à une plainte, le collège communal de Bastogne informe qu’il a été dans l’obligation de transmettre au Procureur du Roi pour toutes fins utiles tous les renseignements relatifs à une suspicion de non-respect du huis clos par un membre du conseil communal » a communiqué la commune. 

D’application lorsqu’il s’agit de questions concernant des personnes, c’est le huis clos du conseil communal du 27 janvier dernier qui semble avoir été rompu. Il concernait des nominations, démissions (…) dans l’enseignement communal, notamment à l’Institut Communal d’Enseignement Technique de Bastogne (ICET). Le non-respect de ce huis-clos porterait préjudice à un candidat à la direction de l’établissement. Le conseiller Philippe Lepinois, du groupe Citoyens positifs, a reconnu être à l’origine de la fuite des propos tenus. « Il s’est empressé de présenter ses excuses au conseil communal de Bastogne, chose qu’il fera également avec la partie intéressée », s’est brièvement exprimé son groupe dans un communiqué.

Ce sera désormais au parquet de décider des suites qui seront données à cette affaire. Du côté de la minorité, une sanction politique ne semble pour l’instant pas à l’ordre du jour.