Info

Martelange : une pollution dans la Sûre mobilise les services de secours belges et luxembourgeois

Martelange : une pollution dans la Sûre mobilise les services de secours belges et luxembourgeois
SIP
 Publié le mercredi 25 janvier 2023 à 17:01 - Mis à jour le vendredi 27 janvier 2023 à 09:35    GDL - Martelange

Depuis ce mardi, policiers et surtout pompiers belges et luxembourgeois s'affairent le long de la Sûre à Martelange. En cause, une pollution aux hydrocarbures qui touche le cours d'eau qui traverse la frontière.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Depuis ce mercredi 17h, les pompiers s'activent pour endiguer une pollution qui touche la Sûre à Martelange. De quoi susciter la curiosité des automobilistes de la N4 qui traversent la ville frontalière. Il faut dire que le déploiement de policiers et pompiers, belges mais aussi luxembourgeois, avait de quoi surprendre.

Selon le chef de la zone de secours Luxembourg, Stéphane Thiry, "la pollution n'est pas importante mais continue, avec un filet de mazout qui s'écoule d'un tuyau", une conduite qui débouche directement dans la Sûre. Jusqu'à présent l'origine de la pollution n'a pas pu être identifiée mais il semblerait que le débit s'amenuise. Après concertation avec leurs collègues grand-ducaux, les pompiers belges ont posé trois lignes de barrage anti-pollution. "Elles sont changées régulièrement" nous précise Stéphane Thiry.

Pas de danger pour l'eau potable

Côté luxembourgeois, on est très attentif à ce type d'incident car ce cours d'eau qui s'écoule vers le Grand-Duché de Luxembourg alimente in fine les réserves d'eau potable du pays. Ce jeudi, les autorités grand-ducales se sont montrées rassurantes dans un communiqué qui a détaillé le dispositif mis en place :

"Une intervention des agents de l’Administration de la gestion de l’eau (AGE) et des unités du Corps grand-ducal d’incendie et de secours (CGDIS) a eu lieu à Rombach-Martelange pour lutter contre cette pollution. Afin de limiter la propagation de l’onde polluante dans le cours d’eau en aval, l’unité de dépollution du lac de la Haute-Sûre du Groupe d’intervention spécialisé NRBC du CGDIS a essayé de mettre en place des barrages flottants, mais ceux-ci n'ont pas abouti en raison du débit élevé de la rivière. Des collaborateurs du Syndicat des eaux du barrage d'Esch-sur-Sûre (SEBES) étaient également sur les lieux.

Vu la quantité d’hydrocarbures déversée ainsi que la distance importante jusqu’au barrage du lac de la Haute-Sûre, il n’existe pas de danger imminent pour l’eau potable".


Frédéric Feller





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus