Info

Lacs et rivières : 11 sites de baignade en province de Luxembourg

Lacs et rivières : 11 sites de baignade en province de Luxembourg
 Publié le mercredi 02 juin 2021 à 10:10 - Mis à jour le mercredi 02 juin 2021 à 12:13    Bouillon - Chiny - Florenville - Gouvy - Herbeumont - Hotton - La Roche-en-Ardenne - Libramont - Neufchâteau - Saint-Léger

A partir de ce 1er juin, 27 zones de baignade de plein air sont ouvertes en Wallonie dont 11 en province de Luxembourg. Ces zones sont contrôlées régulièrement et peuvent donc être soumises à des fermetures temporaires en fonction des dernières analyses. C'est ce premier juin le cas pour plusieurs sites luxembourgeois (voir carte mise à jour chaque semaine).

11 sites luxembourgeois potentiellement ouverts en 2021

Grâce à l'amélioration de la qualité de son eau, le lac de Neufchâteau rejoint cette année la liste sites de baignade potentiellement autorisés. Les autres zones en province de Luxembourg sont: l'Ourthe à Hotton et à Maboge (La Roche-en-Ardenne), la Semois à Bouillon (pont de la Poulie et pont de France), à Herbeumont, à Chiny et à Lacuisine (Florenville), le lac de Chérapont (Gouvy), le lac de Libramont et le lac de Conchibois à Saint-Léger.

Saison prolongée

Sur proposition de la Ministre de l’Environnement Céline Tellier, le Gouvernement wallon a décidé d’allonger la saison. Celle-ci s’étendra du 1er juin au 30 septembre 2021 (un mois de plus que l’an dernier). Le nouvel arrêté du Gouvernement wallon entré en vigueur ce premier juin prévoit que la saison commence le 1er mai. La saison s'étalera donc sur 5 mois à partir de 2022.

Contrôles de qualité réguliers

Les sites officiels de baignade font l’objet de contrôles de qualité réguliers par le Service public de Wallonie et l’ISSEP, et ce, tout au long de la saison. Tous les résultats sont mis à jour chaque semaine sur baignade.wallonie.be

Il est recommandé de fréquenter ces sites plutôt que d'autres lieux propices à la baignade en apparence. Sans contrôle régulier de l'eau, le risque de contracter une gastro-entérite est plus élevé. La baignade peut également s'avérer dangereuse par endroits, comme c'est le cas au lac de Rabais qui figure parmi les zones interdites.

De nouvelles zones à l'avenir

Suite aux investissements en matière d’assainissement des eaux usées, la qualité bactériologique des eaux s'est améliorée ces dernières années. C’est pourquoi une campagne de prospection et d’analyses continuera cet été 2021 sur 9 sites (notamment le long de la Semois et au lac des Doyards à Vielsalm), en vue de l’ouverture de nouveaux sites de baignade dans les prochaines années.

La Ministre Tellier lance également un appel aux communes leur demandant de signaler les sites propices à la baignade afin que l’administration wallonne puisse envisager de compléter la liste des sites autorisés dans les années à venir.

Primes augmentées pour les stations d'épuration autonomes

Les primes à l'installation de système d'épuration individuel ont augmenté récemment afin d'encourager les citoyens d'investir dans une station autonome dans les zones où le raccordement à l'égouttage collectif n'est pas possible.

Les primes représentent jusqu'à 80% du coût du système d'épuration individuel en zones prioritaires (6000 euros voire plus) et 1500 euros en zones non prioritaires. Une surprime de 1000 euros est accordée pour des systèmes extensifs tels le lagunage.