Info

La situation dans les communes les plus touchées ce lundi

La situation dans les communes les plus touchées ce lundi
Le nettoyage est en cours à Durbuy.
 Publié le lundi 19 juillet 2021 à 14:28 - Mis à jour le mardi 20 juillet 2021 à 14:26    Durbuy - Erezée - Hotton - La Roche-en-Ardenne - Marche-en-Famenne - Nassogne - Rendeux

Après les terribles inondations de la semaine dernière, l'heure est au nettoyage et au premier bilan. Ce lundi, nous avons pris le pouls des communes du nord les plus touchées.

Marche-en-Famenne

La majorité des voiries marchoises ont été sécurisées, notamment la traversée d'Hargimont. Deux ponts ont cependant été fragilisés et restent fermés jusqu'à nouvel ordre : celui de la Place de la Victoire à On et celui de la rue d'Ambly à Hargimont. La Commune travaille avec plusieurs entreprises privées pour l'évacuation des déchets.

Le centre d'accueil de On restera ouvert de 7 h à 22 h durant toute la semaine pour les personnes qui souhaitent s'y reposer, prendre un repas et récupérer des vêtements. Une plaine de vacances a été mise en place à l'école d'Hargimont pour les enfants sinistrés.

La commune et le CPAS ont mis en place un groupe de travail pour reloger les cinquante familles qui sont en demande d'un logement. Les autorités font appel à la collaboration de la population pour trouver des solutions.

À revoir : On et Hargimont où la situation reste préoccupante: "La force incroyable de la rivière".

Durbuy

Le nettoyage dans les rues de Barvaux et Durbuy avance bien. 40 tonnes de détritus ont déjà été traitées. Bomal reste cependant le gros point noir, car il y a énormément de déchets à évacuer. Et cette évacuation prend du retard, car les camions communaux doivent conduire les conteneurs jusqu'au centre de tri d'Idelux à Habay, soit un aller-retour de 3 h. Le bourgmestre Philippe Bontemps voudrait que les déchets soient transportés en priorité à Manhay. Finalement l'intercommunale Idelux a décidé ce lundi de rouvrir le site de Tenneville pour stocker les déchets avant leur tri et l'envoi vers des incinérateurs.
D'autres sites de stockage devront être désignés par la cellule de crise provinciale.

Toutes les voiries de la commune de Durbuy sont accessibles. "Seules" quatre à cinq familles ont été relogées par les services communaux. Les nombreux autres sinistrés ont trouvé des solutions via leurs proches et leurs familles.

À revoir : Durbuy : les pires inondations depuis plus de 40 ans.

Hotton

La commune a décidé de travailler avec un entrepreneur privé de Rochefort pour l'évacuation des déchets. Six conteneurs sont en permanence répartis dans les différents villages de l'entité. De leur côté, les employés communaux se chargent notamment de rassembler les électroménagers, les bois et ramasseront en dernier les sacs-poubelle.

Une route, peu fréquentée, reste fermée pour l'instant entre Meline et Ny, à proximité du Ravel. Des 350 sinistrés logés durant la première nuit d'intempéries, il en reste une vingtaine qui attend une solution à moyen, voire à long terme. Les autorités ont, par ailleurs, déjà contacté le fonds des calamités.
Hotton, le jeudi 15 juillet 2021.

La Roche-en-Ardenne

Le bourgmestre Guy Gilloteaux se réjouit de la vitesse à laquelle les travaux avancent. Le centre-ville s'est déjà bien clarifié, même si le ruisseau qui traverse l'entité est toujours présent. Comme partout, les chauffagistes et les électriciens ne savent plus où donner de la tête.

Par conte, la situation dans les campings est assez chaotique. Ces derniers avaient été fermés par le bourgmestre jusqu'à ce matin 10 h. D'une part pour éviter les vols, mais aussi pour protéger les propriétaires. Il y a une cinquantaine de carcasses de caravanes à évacuer. Les autorités espèrent pouvoir compter sur l'aide de l'armée dans cette tâche.

À noter qu'à cause d'un glissement de terrain, la rue Champs de Prévôt est inaccessible.

À voir : La Roche : la vie reprend peu à peu après les inondations.

Rendeux

Suite à un effondrement, la route entre Rendeux et Hoster est fermée. Une famille a contacté la commune et a été relogée. Comme partout, le nettoyage est en cours et ne pose pas de problème particulier.

Pour rappel, le corps sans vie d'une jeune fille a été retrouvé samedi après-midi à Hampteau.

Nassogne

Plus aucune route n'est fermée à Nassogne. Les autorités préconisent cependant de lever le pied, car les nombreux meubles qui bordent les routes rendent la circulation plus compliquée. Comme à Hotton, l'évacuation des déchets est effectuée par un entrepreneur rochefortois.

Lundi matin, le Collège communal se chargeait de trouver une solution pour les quatre à cinq familles qui n'ont plus la possibilité de se faire à manger.

À revoir : Nassogne : les opérations de nettoyage se poursuivent.

Erezée

La commune et la région wallonne effectuent un relevé de tous les ponts pour connaître leur état. Ils enchaineront avec les voiries dans les prochains jours. L'organisation du Tour de Wallonie, qui passera dans la commune jeudi, a déjà inspecté le parcours et rien ne devrait empêcher le déroulement de l'étape.

Les personnes installées dans le camping de Blier, qui avait été évacué dans la nuit de mercredi à jeudi, ont pu retrouver leurs caravanes. Sept à huit de ces dernières ont cependant été touchées pas les flots. La situation est plus compliquée dans le parc résidentiel d'Amonines, où le bas a été complètement inondé. Des solutions ont été trouvées, entre autres la mise à disposition de gîtes par les habitants de la commune. 


Lucas Piron