La Belgique reconnue indemne de PPA par la Commission européenne

La Belgique reconnue indemne de PPA par la Commission européenne
 Publié le vendredi 20 novembre 2020 à 19:39 - Mis à jour le vendredi 20 novembre 2020 à 19:47    Province

La Belgique a été avertie ce vendredi par la Commission européenne qu’elle récupérait son statut « indemne » par rapport à la peste porcine africaine. L’Organisation mondiale de la Santé animale (OIE) doit encore se prononcer. Cette excellente nouvelle est de nature à enclencher une reprise d’activité pour les éleveurs porcins.

Dès à présent, la Ministre en charge de la peste porcine africaine, Céline Tellier, peut lever les mesures de biosécurité en zone infectée avec un retour à la « normale » en ce qui concerne la circulation en forêt, dans le respect des normes sanitaires fédérales. La Ministre prendra un arrêté en ce sens dans les plus brefs délais. Il faut toutefois souligner que la circulation de nuit en forêt reste interdite, pour des raisons de sécurité liées à la poursuite des tirs de nuit.

En concertation avec le Ministre de la Chasse, Willy Borsus et l’ensemble du comité stratégique « Peste porcine africaine », la gestion « post-crise » a été enclenchée. Cette gestion prévoit :

 

Jusqu’au 31 mars 2021 :

  • La surveillance et l’entretien des clôtures installées en zone infectée seront maintenues

  • La prospection pour rechercher des cadavres de sangliers se poursuivra

  • La destruction des sangliers se poursuivra

  • Les sangliers détruits, trouvés morts ou abattus par les chasseurs continueront à être testés pour la PPA pour repérer tout cas positif.

 

A partir du 1er avril 2021 :

Le découpage en zones infectée (ZI), d’observation renforcée (ZOR) et zone de vigilance (ZV) sera simplifié : la zone infectée devient zone de surveillance et les deux autres zones fusionnent pour devenir la zone d’observation.

Sur l’ensemble des zones, soit 1106 km2 

  • maintien des clôtures jusque 31/03/22 où leur démontage sera examiné.

  • maintien de l’effort de prospection et de recherche de cadavres de sangliers jusque 31/08/21

  • plan de tir sanglier adapté

  • emballage des sangliers trouvés morts jusque 31/03/22

  • tests ADN sur sangliers tirés pour détecter d’éventuelles intrusions de sangliers

  • Commercialisation de la venaison à nouveau possible pour les sangliers chassés dans cette zone

Le maintien de ces mesures après le recouvrement du statut indemne est nécessaire pour éviter une résurgence de la peste porcine africaine.

Pour la Ministre Tellier, « C’est un jour important pour tous les citoyens, acteurs privés et publics qui voient aujourd’hui leurs efforts récompensés. La zone reste en convalescence mais nous sommes maintenant entrés dans une phase de sortie de crise et je m’en réjouis. »

Ce statut signifie également que des négociations vont pouvoir être entamées avec les pays qui avaient mis en place un embargo sur la viande de porc.

Pour les producteurs et éleveurs wallons, ce sont des perspectives positives après deux années de grandes difficultés.

Pour le Ministre Borsus : « C’est une excellente nouvelle pour nos éleveurs, nous remportons cette bataille, mais la lutte n’est pas terminée. Il sera nécessaire de prendre des mesures post-crise pendant encore une année, notamment pour réduire les populations de sangliers. Je proposerai à cet effet un plan de réduction en 2021. » 

 







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris