Judiciaire

Bellefontaine : la tentative de meurtre à l’encontre de policiers confirmée en appel

Bellefontaine : la tentative de meurtre à l’encontre de policiers confirmée en appel
Photo d'illustration
 Publié le mercredi 05 mai 2021 à 11:53 - Mis à jour le mercredi 05 mai 2021 à 21:01    Tintigny

 Le 3 mars 2020, suite à une suspicion de cambriolage à Bellefontaine (Tintigny), une course-poursuite s'était engagée entre des patrouilles de la zone de police Gaume et un véhicule déclaré volé. 

Au cours de la fuite, le conducteur avait forcé plusieurs barrages et foncé sur des policiers les obligeant à faire usage de leur arme pour stopper le véhicule. L'un des suspects avait alors été blessé légèrement au pied. Le véhicule terminera finalement sa course devant un énième barrage avec la herse et les auteurs seront arrêtés.  

Dans un communiqué, la zone de police Gaume revient aujourd'hui sur les suites judiciaires de cette course-poursuite qui aurait pu connaître une issue bien plus dramatique :

« Le Tribunal Correctionnel d’Arlon a rendu un premier jugement le 31 juillet 2020 retenant  notamment, à charge du conducteur, la prévention de tentative de meurtre à l’encontre de deux de  nos policiers. Il retiendra, également comme autres charges, l’entrave méchante à la circulation et la rébellion armée à l’égard de tous les policiers intervenus ce jour-là, ainsi que l’association de  malfaiteurs pour les trois prévenus. La peine requise par le Tribunal Correctionnel était de 9 ans  d’emprisonnement pour le conducteur, 5 ans et 3 ans d’emprisonnement pour les deux autres  protagonistes.  

Ce jugement vient d’être confirmé ce 3 mai 2021 par la Cour d’Appel de Liège. En effet, la Cour a  rejeté l’argumentation de la défense, constatant notamment que l’auteur avait « fait preuve, tout au  long de la course poursuite, d’une violence intentionnelle allant crescendo à l’égard des policiers »  (extrait de l’arrêt de la Cour d’Appel rendu ce 3 mai).  

La peine d’emprisonnement de 9 ans a également bien été confirmée par la Cour d’Appel ».


On se souviendra qu'en 2012 une course-poursuite similaire avait coûté la vie à un jeune policier de la zone Sud Luxembourg, Damien Henryon. La zone de police de Gaume se félicite donc que le jugement du 3 mai reconnaisse « la  violence de ces actes à l’encontre de notre personnel policier. Rappelons que c’est grâce à leur détermination et à leur professionnalisme que ces malfrats ont pu être interceptés.

La Zone de police  de Gaume est fière de pouvoir mettre en avant le travail de ses policiers qui n’ont pas hésité à faire montre de nos valeurs que sont le respect, la solidarité et l’esprit de service tout au long de leur intervention ».  


F. Feller

--

 

 

 


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions