Info

Inondations à On-Hargimont : la commune de Marche-en-Famenne prête à préfinancer un bassin d’orage

Inondations à On-Hargimont : la commune de Marche-en-Famenne prête à préfinancer un bassin d’orage
 Publié le mardi 03 août 2021 à 16:47 - Mis à jour le mardi 03 août 2021 à 16:53    Marche-en-Famenne

La commune de Marche-en-Famenne s’est dit prête à aider la Région et à avancer les montants des travaux à réaliser pour éviter de nouvelles inondations le long de la Wamme.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Le collège communal et le bourgmestre André Bouchat, pourtant actuellement en convalescence, ont pris l’initiative d’écrire à la Région wallonne (Direction des cours d’eau non navigables) pour rappeler à quel point certains habitants de On et Hargimont ont été confrontés à plusieurs épisodes de crues ces dernières années :  « Il faut une solution beaucoup plus sécurisante et structurelle sur la Wamme afin d’éviter les inondations à On et Jemeppe-Hargimont. Les sinistrés non seulement ont tout perdu, mais craignent de retourner dans leur logement et de revivre ces événements dramatiques. » 

Pour un bassin d'orage en amont des villages

La commune de Marche-en-Famenne plaide ainsi pour des aménagements rapides et durables : « Nous sollicitons la Région, dont dépend la gestion de la Wamme, pour créer un bassin excréteur ou un bassin d’orage en amont de Jemeppe-Hargimont. Evidemment, il y a peut-être d’autres solutions techniques que nous ignorons, mais nous demandons à la Direction des cours d’eau non navigables (...) que l’on puisse démarrer directement une étude des mesures qui s’imposent préventivement pour éviter de nouveaux désastres ». Consciente que ces aménagements auront un coût à charge de la Région, parmi tant d’autres au regard de la catastrophe, la ville propose de préfinancer tous les travaux : « La Région wallonne nous rembourserait par la suite. Il y a une telle urgence que nous pourrions faire un prêt sans intérêt à la Région pour avancer. »
Pour rappel, le numéro d’appel communal d’urgence reste accessible 24h sur 24 (084/32.70.09).