Idelux appelle les zadistes à partir pacifiquement sinon ...

 Publié le vendredi 06 décembre 2019 à 13:57 - Mis à jour le lundi 09 décembre 2019 à 10:03    Arlon

 Sans grande surprise, le conseil d'administration d'Idelux Développement a décidé ce vendredi matin de lancer la procédure d'expulsion des occupants de la ZAD, la zone à défendre de Schoppach.En concertation avec la Ville d'Arlon, l'intercommunale décide d'appliquer la décision de justice obtenue la semaine dernière (voir notre article précédent). Dans un communiqué, le conseil d'administration lance un appel aux zadistes pour qu'ils quittent pacifiquement les lieux :

« Le Conseil d’administration en appelle à la raison des occupants afin qu’ils acceptent de respecter cette décision de justice et quittent volontairement les lieux au plus tard dans les huit jours de la signification à intervenir, sans heurts ni violence, et sans entraîner les plus jeunes d’entre eux dans une situation regrettable ».

Une fois les délais légaux écoulés, l'intercommunale se réserve néanmoins le droit de faire appel aux forces de l'ordre pour une évacuation forcée :

 

« S’il apparaissait que les occupants refusent d’exécuter cette décision, cela signifierait que les plus radicaux l’ont emporté sur les plus pacifiques. L’Intercommunale n’aurait alors d’autre choix que de solliciter l’exécution forcée de celle-ci, ce qu’elle ne souhaite absolument pas. »


On notera également les conséquences auxquelles s'exposent les zadistes qui décideraient de rester sur place coûte que coûte :

« Un départ spontané des occupants serait une décision la plus raisonnable et la plus acceptable pour tous. À défaut les occupants seraient responsables des coûts engendrés par la mobilisation des forces de l’ordre et d’évacuation du campement illégal ».   


Contactés sur place, les occupants de la ZAD souhaitent prendre le temps et ne pas réagir à chaud à cette décision d'Idelux. Un communiqué de leur part pourrait être diffusé dans l'après-midi ou en soirée.

Les zadistes apprécieront certainement ce passage du communiqué où l'intercommunale explique retirer une leçon positive de l'action de désobéissance civile menée sur son terrain depuis plus d'un mois :

"L’intercommunale IDELUX Développement se veut être un acteur du développement durable de la province de Luxembourg et un moteur de changement face aux grands enjeux climatiques auxquels notre société doit faire face. Elle entend donc poursuivre son action dans cet esprit en communiquant et en intégrant le plus en amont possible dans sa réflexion les différentes parties prenantes directement concernées"

Nous reviendrons sur la décision du CA d'Idelux, avec réaction du président Élie Deblire, dans notre JT de ce vendredi à 18h.


Frédéric Feller

 







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris