Faits Divers

Démantèlement d'un trafic de drogue transfrontalier autour d'Esch-sur-Alzette

Démantèlement d'un trafic de drogue transfrontalier autour d'Esch-sur-Alzette
Police grand-ducale
 Publié le mercredi 16 juin 2021 à 13:03 - Mis à jour le mercredi 16 juin 2021 à 13:25    France - GDL


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Après près de six mois d'enquête, la section Stupéfiants du Service de police judiciaire (SPJ) du Luxembourg a pu démanteler une bande de trafiquants qui était impliquée dans la vente à grande échelle d'héroïne et de cocaïne dans la zone frontalière entre le Luxembourg et la France.

D'après un communiqué officiel publié ce 16 juin, le trafic de stupéfiants était concentré à Audun-le-Tiche, à Esch-sur-Alzette et alentours. Au cours de l'enquête, il a été établi que le groupe de trafiquants se déplaçait régulièrement aux Pays-Bas.

Au total, cinq personnes, dont le chef présumé de cette organisation, ont pu être arrêtées le 1er et 7 juin 2021. Parmi les cinq personnes mises en examen, trois ont été placées en détention provisoire et deux sous contrôle judiciaire par le juge d'instruction de Luxembourg.

En étroite collaboration avec le Service de police judiciaire de Metz, des perquisitions ont été menées dans deux appartements à Audun-Le-Tiche. Au Luxembourg, au sud du pays, quatre habitations ont également été perquisitionnées, dont trois à Esch/Alzette et une à Dudelange. L'enquête a révélé qu'un appartement avait été loué en France dans le seul but de stocker la drogue. Saisie de 26.000 euros et 4,5 kg de stupéfiant.

Lors des différentes perquisitions au Luxembourg et en France, en tout 4,5 kilogrammes de stupéfiants (3kg héroïne/1,5kg cocaïne), un total de +/- 26.000 €, quelques véhicules, une douzaine de téléphones portables, des documents falsifiés (pièces d'identité et permis de conduire), ainsi qu'une multitude d'objets de valeur ont été saisis.

D'après les autorités judiciaires grand-ducales, ce succès est le fruit d'une bonne coopération avec les autorités françaises. L'enquête a été menée par le juge d'instruction de Luxembourg et 70 policiers et douaniers ont participé aux arrestations et perquisitions.