Enseignement à distance pour le secondaire dès ce 28 octobre

Enseignement à distance pour le secondaire dès ce 28 octobre
 Publié le dimanche 25 octobre 2020 à 20:53 - Mis à jour le dimanche 25 octobre 2020 à 21:33    Province

À une semaine des vacances de Toussaint, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles change la donne et impose l'enseignement à distance pour les élèves du secondaire dès ce mercredi 28 octobre.


La nouvelle a été communiqué via Belga ce dimanche soir par le ministre-président Pierre-Yves Jeholet et la ministre de l'enseignement obligatoire Caroline Désir.
À notre connaissance, les directions d'écoles ont appris la nouvelle par la presse comme tout le monde, en cette veille de dernière semaine de cours avant le congé d'automne.

La Fédération Wallonie Bruxelles justifie cette décision par les dernières recommandations du CELEVAL transmises ce dimanche aux communautés. Objectif : aplatir la courbe des contaminations.

"Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles opte donc pour l’arrêt temporaire des cours en présentiel pour les élèves du secondaire dès ce mercredi 28 octobre. Il s’agit bien d’une suspension de la présence physique à l’école pour les élèves du secondaire durant ces 3 jours et non d’un congé supplémentaire. Il sera demandé aux équipes éducatives de proposer des travaux et un enseignement à distance pour les élèves pendant cette période.

Une rencontre avec les acteurs de l’enseignement sera organisée dès ce lundi 26 octobre par la Ministre Caroline Désir afin de déterminer des modalités plus précises.

La mise en place de ce scénario permettra, selon le rapport des experts, de mieux contrôler l’épidémie dans les établissements scolaires et de repartir sur de nouvelles bases dans la durée".


Les écoles du fondamental (primaire et maternel) ne sont pas concernées par cette mesure.

"L’approche différenciée entre les écoles fondamentales et secondaires s’explique par le plus faible risque de contamination entre élèves et des élèves vers les adultes lorsque les enfants ont moins de 12 ans. Cette réalité s’observe dans les chiffres dont disposent les experts et le Gouvernement. Elle est par ailleurs corroborée par les membres de la task-force pédiatrique au regard des analyses effectuées en milieu hospitalier".

 

 







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris