Info

Croix-Rouge humanitaire : un préavis de grève est déposé

Croix-Rouge humanitaire : un préavis de grève est déposé
 Publié le mercredi 05 octobre 2022 à 10:50 - Mis à jour le mercredi 05 octobre 2022 à 11:58    Province

Face à une situation qu'ils estiment très inquiétante et généralisée, les syndicats, en front commun, ont décidé de déposer un préavis de grève. Un conseil d'entreprise extraordinaire est prévu ce jeudi à Rhisnes. 


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


 « La fermeture du service ambulance de Libramont n’est qu’un symptôme de ce qui se passe en ce moment au sein de la Croix-Rouge Humanitaire de Belgique » dit Valérie François, la secrétaire permanente CNE Non-Marchand Namur/Luxembourg. En quelques mois, les démissions de membres de la direction se sont enchaînées : le directeur des ressources humaines en août, le directeur général Pierre Hublet en septembre.

« Les dirigeants quittent-ils un navire en perdition ? » 

« Nous nous étonnons aussi de la procédure de recrutement du nouveau directeur Guy Richelle, qui vient d'une grande entreprise marchande » expliquent les syndicats dans leur communiqué. « Il n’y a pas eu d’appel en interne et alors qu’il a pris ses fonctions au 1er octobre, sa candidature ne sera validée par le Conseil Communautaire que le 17 décembre ».

« Le nombre de travailleurs en burn-out ne cesse d’augmenter depuis 2019 » ajoutent-ils. « En parallèle, sans passer par les instances de concertation sociale, les travailleurs de plusieurs centres de secours ont été informés de leur licenciement : Calamine, Libramont et Amay. » 

« Le management, la gouvernance, correspondent-ils toujours aux valeurs de la Croix-Rouge Humanitaire ? Rempliront-ils encore des missions publiques essentielles demain ? » 
« Nous craignons les impacts catastrophiques pour les travailleurs, les volontaires, mais aussi pour tous les citoyens qui bénéficient de ces services. » 

« Le CA ne peut pas rester sourd à notre appel. »

Ce mardi, les travailleurs des centres de secours ayant appris les fermetures se sont rassemblés pour faire entendre leur déception et leur colère au bâtiment de la Croix-Rouge à Rhisnes. « Les travailleurs sont en colère, inquiets et attendent des réponses et une politique plus humaine de la Croix-Rouge Humanitaire. » N’ayant pas reçu de réponse à leur demande préalable, les représentants des travailleurs, en front commun, sont venus sur place pour rencontrer les membres du Conseil d’Administration qui se réunissaient ce jour-là.

« Sur place, nous n’avons pas pu rencontrer les membres du CA » expliquent les syndicats, « en dernière minute, ceux-ci ont décidé de se réunir en distanciel, pour éviter la rencontre avec les travailleurs. Au téléphone, le directeur général nous informe que le CA ne veut pas nous recevoir ».

Le Directeur des Ressources Humaines a proposé une réunion de Conseil d’Entreprise extraordinaire ce jeudi à 14h30 à Rhisnes. « Nous y serons pour obtenir des réponses » affirment les syndicats qui ont déposé un préavis de grève en front commun.


Mélanie Scheuren





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus