Marche : des aides pour relancer l'activité

Marche : des aides pour relancer l'activité
 Publié le vendredi 05 juin 2020 à 12:17 - Mis à jour le vendredi 05 juin 2020 à 12:30    Marche-en-Famenne

Dans le cadre de la crise du coronavirus, à Marche-en-Famenne, une commission réunissant des membres de tous les partis, majorité et opposition confondues, a adopté des mesures afin de relancer l'activité économique, sociale et culturelle.

La ville accorde une attention toute particulière au personnel soignant qui se bat depuis quatre mois. Des chèques locaux d'une valeur de 50 euros leur seront dédiés. Le même montant sera destiné aux travailleurs contraints au chômage technique durant 15 jours au minimum et qui n'ont pas perçu de complément de salaire de la part de leur entreprise entre le 1er mars et le 30 juin. Les ménages bénéficieront quant à eux d'un chèque d'une valeur de 30 euros. Ces chèques pourront être cumulatifs si un citoyen se retrouve dans plusieurs cas de figure.

En ce qui concerne les indépendants (TPE et PME), un soutien financier de 6000 euros est prévu, sous certaines conditions, en complément notamment du prêt de 10.000 euros d’Idélux Finances ainsi qu'un coaching gratuit avec la Chambre de commerce et d'industrie du Luxembourg belge. Pour stimuler l'attractivité des commerces et de l'Horeca, le stationnement en centre-ville sera gratuit jusqu'au 15 septembre. La taxe sur les nuitées sera exonérée jusqu'à fin septembre et jusqu'à la fin de l'année pour les débits de boissons et les terrasses. L'élargissement de ces dernières sur la voie publique est à l'étude avec une aide éventuelle à l'achat de mobilier.

Une autre aide consiste en la création d'un fonds pour l'installation de magasins éphémères, le soutien aux circuits courts et le financement d'une campagne de promotion du tourisme et du commerce local. En parallèle, des modalités d'actions sont réfléchies pour relancer le secteur culturel. En matière d'enseignement, la ville de Marche-en-Famenne s'engage à acheter des ordinateurs pour les élèves de 6è primaire suite aux difficultés rencontrées dans le suivi à distance. Les enseignants seront coachés et les ordinateurs, disponibles dès la rentrée de septembre, resteront la propriétés des écoles. D'autres ordinateurs pourraient directement être fournis aux élèves marchois dès la 1ère année du secondaire en fonction du revenu des parents. Ce dernier point doit encore être étudié.

Pour la problématique des immondices et pour compenser la fermeture des parcs à conteneurs, six cachets au lieu de douze habituels seront demandés sur la carte pour obtenir la prime de fréquentation. Un fonds sera également créé pour la vedurisation des façades des particuliers et ce, pour rendre la commune plus attractive.

Dans un communiqué, la ville explique que le plan de relance s'ajoute aux actions entreprises dès le début de la crise (achat de masques pour les services de première ligne et pour la population, acquisition d’un respirateur pour l’Hôpital princesse Paola, etc) et à l’importante perte de recettes. Il sera question de puiser pour partie dans le boni du compte 2019 pour les compenser. Ces nouvelles mesures, qui seront approuvées lors du conseil communal de ce 15 juin, ont été concertées unanimement par l’ensemble des membres de la commission. Pour autant que ce plan constitue une aide efficace et substantielle, la ville essayera d’obtenir l’accord pour le prêt annoncé par la Wallonie, soit 17.500 habitants X 100 euros, ce qui correspondra à un remboursement annuel d’environ 100.000 euros par an en 20 ans.

 

N. Lefèvre







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris