Coronavirus

Les communes et gouverneurs demandent un durcissement des mesures

Les communes et gouverneurs demandent un durcissement des mesures
Photo d'illustration - Archive TVLux
 Publié le mercredi 24 novembre 2021 à 17:54 - Mis à jour le jeudi 25 novembre 2021 à 15:34    Province

Le Gouverneur a réuni ce mercredi après-midi une cellule de sécurité provinciale avec
l’ensemble des 44 bourgmestres de la province. Ensemble ils plaident pour des mesures plus strictes et cohérentes au niveau fédéral.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


 Lors d’une réunion avec le Centre de crise fédéral, le gouverneur a fait rapport de la situation de
notre province. Ensemble, les dix gouverneurs ont demandé la tenue d’un Codeco dans les meilleurs délais et des mesures communes à l’ensemble du pays.

Ce 25 novembre, le Premier ministre a confirmé qu'un comité de concertation aura lieu ce vendredi matin.

D'après le cabinet du Gouverneur, Olivier Schmitz, "la situation sanitaire est devenue très
préoccupante ces derniers jours. Les instances de Vivalia ont notamment fait le point sur les difficultés rencontrées concernant leur capacité de prise en charge médicale des patients. La situation au sein des structures hospitalières est qualifiée de catastrophique.

Compte tenu de la phase fédérale actuellement en vigueur et de l’activation récente de la loi
pandémie, les bourgmestres et les autorités policières continuent à mettre en œuvre les contrôles
nécessaires au respect des règles édictées par le dernier Codeco.

Vu l’évolution de la situation épidémiologique de notre province et de son impact sur nos systèmes
de soins de santé et nos maisons de repos, les Bourgmestres ont demandé au Gouverneur de plaider
pour des nouvelles mesures renforcées prises au niveau fédéral dans un souci de maintenir la
cohérence sur l’ensemble du territoire et d’éviter que des décisions non coordonnées entre
provinces/communes soient moins bien acceptées et donc moins efficientes".

 On notera qu'au nord du pays, la gouverneure de la Flandre-Orientale, Carina Van Cauter, a interdit les fêtes et soirées privées qui ne sont pas encadrées par des professionnels pendant les quatre prochaines semaines. On saura dans les prochaines heures si ces mesures ou d'autres seront imposées également dans le reste du pays.

Vivalia : situation tendue

Dans les hôpitaux de Vivalia, la situation est « extrêmement tendue » nous confirme le Dr Pascal Pierre, directeur général aux affaires médicales, « aux soins intensifs, tous les lits sont occupés, sauf un ». Depuis quelques jours, l’intercommunale a décidé de postposer toutes les opérations non-urgentes qui nécessitent une hospitalisation de plus de deux jours. Les consultations sont toutefois maintenues. « Le manque de personnel risque de nous obliger à refuser certaines prises en charge » se désole Pascal Pierre. 

 
 




Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus