Le collège communal propose 82.500 euros pour l’économie locale

Le collège communal propose 82.500 euros pour l’économie locale
 Publié le mardi 12 mai 2020 à 16:14 - Mis à jour le mardi 12 mai 2020 à 16:18    Léglise

Le Collège communal de Léglise souhaite apporter son soutien à tous les opérateurs économiques actifs sur son territoire. Un budget de 82.500 euros a été trouvé. Les premiers montants pourraient être octroyés durant l’été.

Dans un communiqué, le collège communal de Léglise explique avoir dégagé un budget de 82.500 euros qui tient en quatre mesures. Il sera soumis à l’approbation du prochain conseil communal, fin mai. Francis Demasy : « Nous nous sommes demandés qui sont nos indépendants, commerçants, producteurs etc. ? Et comment les aider tout en respectant les règles européennes ? Ce que nous avons pu dégager est modeste mais cohérent par rapport à notre commerce local. » Ces mesures produiront leur effet à court, moyen et long terme. Stéphane Gustin, échevin des finances : « Ce budget se répartira sur deux exercices. Cette opération est phasée, ce qui nous permettra d’intervenir en fonction des besoins de nos entreprises. Et l’élément essentiel, c’est qu’on a essayé de cibler toutes les activités économiques du territoire pour n’oublier personne. Les citoyens pourront amener leur pierre à l’édifice… »

Hébergements touristiques, acteurs économiques et population

Les mesures proposées par le collège communal concernent la population également. Depuis le début de la crise, en effet, de nouveaux comportements de consommation sont apparus. Pour qu’ils perdurent, l’achat local sera encouragé. Voici ces quatre mesures :

-        7.500 euros pour les hébergements touristiques. L’entrée en vigueur de la taxe de séjour est reportée au 1er janvier 2021.

-        45.000 euros pour les acteurs économiques qui ont dû fermer, qui sont à l’arrêt complet ou qui ont dû interrompre leur activité en mars et avril. Si vous avez bénéficié de l’indemnité compensatoire forfaitaire de la Région Wallonne, vous pourrez obtenir un complément communal de 10% de celle-ci, à savoir 250 ou 500 euros.

-        10.000 euros en soutien au commerce local. Ils prendront la forme d’une carte de fidélité « Commune de Léglise - 12 mois d’achats locaux » à utiliser dans le commerce local entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2021. Les dépenses enregistrées sur la carte de fidélité devront atteindre au moins 120 euros par trimestre (par tranches minimales de 20 euros). Durant l’été 2021, des personnes ayant consommé local seront tirées au sort et récompensées par 120 bons d’achats de 25 à 500 euros. Des bons à valoir exclusivement chez les commerçants, artisans, indépendants ou entreprises ayant subi les conséquences de la crise Covid-19.

-        20.000 euros en soutien au réseautage. Le Collège communal propose ici de soutenir les opérateurs économiques qui n’auraient pas pu bénéficier de l’indemnité compensatoire forfaitaire de la Région Wallonne, et donc pas non plus de l’indemnité communale citée plus haut. « Le Collège communal propose de subsidier partiellement les investissements qui permettront une amélioration durable des activités de ces opérateurs économiques, que ce soient des investissements mobiliers, immobiliers, en développement numérique, en communication ou en événementiel. »

Chaque opérateur éligible pourra bénéficier d’un soutien de maximum 50% (plafonnés à 500 euros) de ses investissements commandés auprès d’un opérateur économique communal. En cas de dépassement de l’enveloppe budgétaire, les subventions seront réparties équitablement entre tous les opérateurs qui en auront fait la demande.

Comment le collège a-t-il pu dégager ces moyens ?

Nous avons posé la question à Stéphane Gustin qui nous explique : « Nous sommes en train de travailler sur la modification budgétaire. Les moyens, nous les avons trouvés dans les économies réalisées par la commune en début d’année. Et puis il y a cette manne budgétaire de la Région wallonne (prêt CRAC – aide qui compense la chute des recettes communales liées à le vente de bois, en raison de la crise des scolytes) dans laquelle nous allons puiser quelque peu. »

Soutien aux acteurs économiques et implication de la population. Objectif revoir le modèle, évoluer vers un modèle économique qui profitera au plus grand nombre. Stéphane Gustin : « Chacun peut amener sa pierre à l’édifice. On n’imagine pas l’effet qu’on peut avoir. Ici la commune donne un coup de pouce. Nous disons : venez avec nous, ensemble nous essaierons d’être plus forts. »

S. BOUDOU







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris