Infractions covid : les amendes seront plus salées !

Infractions covid : les amendes seront plus salées !
 Publié le mardi 15 décembre 2020 à 16:39 - Mis à jour le mardi 15 décembre 2020 à 17:12    Province

"Il convient de se montrer plus sévère vis-à-vis de certains comportements qui sont inadmissibles", ce sont les mots qui ont été prononcés en conférence de presse par le collège des procureurs généraux. Ignacio De La Serna, procureur général de Mons, a notamment pointé ce que l'on appelle les "lockdown parties", ces fêtes clandestines qui contreviennent au respect des règles covid, comme ce fut encore le cas à Saint-Mard (Virton) le week-end dernier.

En conséquence, le montant des amendes a été revu à la hausse : 750 euros pour les participants et 4000 euros pour les organisateurs. La police pourra également, si nécessaire, saisir le matériel, les téléphones et même les véhicules.

En ce qui concerne les fêtes de fin d'année, le collège des procureurs généraux a déclaré qu'aucun drone ne serait utilisé pour contrôler le respect des mesures. "Nous sommes dans un Etat de droit" rappelle Ignacio De La Serna. "Si une infraction est constatée par drone, elle sera classée sans suite". Les visites domiciliaires ne sont d'ailleurs autorisées qu'en possession d'une ordonnance du juge d'instruction, d'un consentement écrit du propriétaire des lieux ou si une infraction est constatée en flagrant délit.







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris