Libramont : Jonathan Martin va déposer plainte contre Jacques Balon pour diffamation

Libramont : Jonathan Martin va déposer plainte contre Jacques Balon pour diffamation
 Publié le mercredi 16 janvier 2019 à 15:47 - Mis à jour le mercredi 16 janvier 2019 à 16:19    Libramont

Jonathan Martin (DéFI) va déposer plainte à l'encontre de Jacques Balon (Libr@Vous) pour diffamation. Ce dernier aurait accusé Jonathan Martin "d'avoir une responsabilité dans le décès accidentel du mari d'une conseillère de l'opposition". La Meuse Luxembourg révélait l'information dans son édition de ce mercredi matin. Contacté par la rédaction TV Lux, Jacques Balon réfute ces accusations. Jonathan Martin persiste.

Jacques Balon a appris par la presse la volonté de Jonathan Martin de déposer plainte à son encontre. Il réagit: "Je suis tout à fait serein par rapport à cela. S'il est clair que sa décision de s'allier avec Chevi 2018 a été un choc pour beaucoup, je ne crois absolument pas qu'il ait une responsabilité directe dans le décès accidentel du mari d'une conseillère".

Jacques Balon se défend et va même plus loin: "Pour qu'il y ait diffamation, il faut qu'il y ait discussion. Cela fait bien longtemps que je n'ai plus eu d'entrevue avec Jonathan Martin. Je lui ai d'ailleurs déjà proposé que l'on se revoit pour avoir une franche discussion. Il ne l'a jamais acceptée. Maintenant, il passe par média interposé, c'est dommage...".

"La campagne de lynchage, je la dénonce"

Durant et après la campagne, l'homme fort de Libr@Vous estime même avoir été au-dessus de la mêlée: "La campagne de lynchage qu'a subi Jonhatan Martin, je la dénonce. Je lui ai d'ailleurs envoyé un message pour le lui dire. Mais je n'ai pas à m'excuser de cela, je n'en suis pas le responsable. Je pense que chacun fait ses choix et les assume. Ensuite, personne n'a le contrôle sur la liberté d'expression dont peut jouir chaque Libramontois. Je pense qu'ils voulaient un certain changement, maintenant il faut avancer".

A ces propos, Jonathan Martin monte au créneau: "Il dit ne pas avoir tenu ces propos ? Mensonge ! Tout cela s'est déroulé lors du souper du personnel en fin d'année, le 21 décembre je pense. Nous n'étions pas assis à la même table. Mais, en fin de soirée, il s'est dirigé vers moi, m'a pris par les épaules en exerçant une certaine pression et m'a dit texctuellement: "Sache que tu n'es pas étranger à la mort du mari de Marie-Claude Pierret". Ce décès est tragique. Mais cela est un accident. Je réfute toute responsabilité".

"J'irai jusqu'au bout"

Le leader libramontois de DéFI déplore la campagne de déstabilisation dont il se dit victime: "Durant des semaines, des rumeurs totalement fumeuses ont fleuri à mon encontre. On a dit que ma décision de rejoindre Chevi 2018 était motivée par l'argent. Je démens ! Mes comptes sont ouverts à quiconque veut s'assurer de mon honnêté. Mon choix n'a été guidé que par les projets et le respect témoigné à mon groupe, certainement pas par des pots de vin. Ils ont été très loin. Ils voulaient me pousser dans mes derniers retranchements, me mettre au bord du gouffre pour que je ne puisse pas prêter serment. A présent, j'estime que le temps de la déception et des invectives est passé. Je porterai plainte et j'irai jusqu'au bout".

Ce soir, à l'occasion du premier conseil communal de l'année à Libramont, les deux hommes se retrouveront, cette fois, assis à la même table. A quelques heures de cette rencontre, tous deux se disent: "ouvert au dialogue", "prêt à écouter", mais aussi "vouloir être constructif" et "parler projets". Pourtant aucun ne souhaite vouloir "faire le premier pas".

Bref, entre Jonathan Martin et Jacques Balon, ce premier conseil communal pourrrait ressembler au jeu du chat et de la souris. Reste à voir qui endossera quel rôle.

Clément Glesner




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.



Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris