Scandale Veviba : des agriculteurs veulent reprendre le contrôle

Scandale Veviba : des agriculteurs veulent reprendre le contrôle
 Publié le jeudi 15 mars 2018 à 14:10 - Mis à jour le jeudi 15 mars 2018 à 19:00    Libin - Province

Mercredi soir, plus de 80 agriculteurs de la filière Ardenne bovin et de la coopérative GVBOB se sont rassemblés dans le village de Glaireuse, commune de Libin.

Après le scandale alimentaire de la viande Veviba, ces éleveurs ne veulent plus entendre parler des activités industrielles de transformation qui, selon eux, sabordent leurs productions par leur manque de transparence et de respect envers les consommateurs.

«Le message veut être clair» nous a confié Yves Perreaux, agriculteur à Rossart, commune de Bertrix. «Nous ne sommes plus des enfants et voulons collaborer directement avec la distribution. Aujourd’hui, il y a trop de transformation industrielle, nos produits sont noyés dans la masse et on n’y trouve plus la rentabilité nécessaire».

Création d’une coopérative

Pour les agriculteurs présents, il est temps de se reprendre en main.

Ils appellent les politiques à leur donner les moyens pour maîtriser la production jusqu’à la distribution via une nouvelle coopérative. «Nous espérons disposer d’un bel outil public d’abattage, bien tenu et dans lequel nous pourrions louer des salles de découpe» poursuit Yves Perreaux. «Nous ne voulons plus retomber dans les anciens scandales. Il faut des règles de jeu claires et des agriculteurs qui maîtrisent leurs productions et qui les contrôlent

A l'occasion de cette réunion, un plan d’actions a été réfléchi afin que les agriculteurs puissent faire entendre leur voix.

 

N. Lefèvre







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris