Maladie de la langue bleue. La Belgique placée en zone réglementée

Maladie de la langue bleue. La Belgique placée en zone réglementée
Photo d'illustration
 Publié le mercredi 27 mars 2019 à 17:00 - Mis à jour le jeudi 28 mars 2019 à 14:23    Paliseul

Ce jeudi, l'Afsca a annoncé des mesures de précaution suite à la détection du virus de la fièvre catarrhale ovine ou virus de la langue bleue.

L'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire a décidé de placer le pays en zone "réglementée" et applique désormais toutes les mesures prévues par la réglementation européenne : 

"les mouvements intracommunautaires d’animaux sont soumis à des conditions, et l’AFSCA ne certifiera que les animaux qui remplissent ces conditions pour les échanges intracommunautaires. En outre, il n’y a pas de restriction de circulation des ruminants sur le territoire belge. La vaccination contre le sérotype 8 est facultative mais elle est vivement recommandée par l’AFSCA".


Des vaches testées positives en mars

Souvenez-vous, début mars le virus avait été détecté sur deux bovins d’une exploitation de la commune de Paliseul :

"Lors d’un contrôle hivernal de l’AFSCA sur quelques animaux d’une exploitation à Paliseul, l’Agence a détecté la présence du virus du sérotype 8 de la FCO. L’AFSCA a donc mis en place un plan de surveillance accrue dans tous les élevages bovins et ovins situés dans un rayon de 5 km autour de l’exploitation contaminée afin de déterminer si le virus a effectivement circulé. Les premiers résultats révèlent la présence d’animaux infectés dans quatre autres exploitations bovines autour de celle de Paliseul, déclarée foyer".

Erik De Clerck, vétérinaire à Paliseul, avait réalisé 1.200 prises de sang avec un de ses collègues. Ce mercredi, il se disait étonné de la mise en place d'une zone réglementée : "les autres fois, ça avait commencé avec des animaux malades. Ici il y a cinq animaux qui sont positifs aux échantillonnages".

Positifs mais pas malades, à sa connaissance les animaux n’ont pas déclaré la maladie. Selon lui, les deux premiers cas testés positifs vont bien. Le vétérinaire s'interrogeait aussi sur une éventuelle campagne de vaccination, la Belgique étant en rupture de stock actuellement.


Notons par ailleurs que la confrontation européenne Holstein, prévue à Libramont les 12 et 13 avril, ne devrait pas être trop perturbée par la résurgence du virus en Belgique. La plupart des éleveurs qui participent à l’évènement ayant pris leurs dispositions au niveau des vaccinations.

 

Frédéric Feller




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.


Pub



Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte