Le destin de Virton placé entre les mains de la CBAS

Le destin de Virton placé entre les mains de la CBAS
 Publié le jeudi 09 avril 2020 à 13:23 - Mis à jour le jeudi 09 avril 2020 à 13:56    Virton

Virton s'est fait recaler hier par la commission des licences du football professionnel belge.

L’Excel est virtuellement voué à évoluer en D2 amateurs la saison prochaine, comme la moitié des clubs de D1B. Au total, sur les 24 clubs pro que compte le football belge, sept d'entre eux ont essuyé un refus, dont le Standard de Liège. Si pour les "Rouches" cette décision constitue une surprise en soi, ce n'est pas le cas de l'Excelsior qui avait déjà reçu un avis défavorable du manager des licences, Nils Van Brantegem. D'autant plus que le club gaumais avait décidé de snober l'invitation de la commission à fournir des documents complémentaires pour solidifier son dossier. Pourquoi ce refus? Tout simplement parce que Virton a décidé de miser son va-tout devant la CBAS, la Cour belge d'arbitrage pour le sport, comme le rappelait le communiqué du club virtonais hier soir. "Le RE Virton va faire appel auprès de la CBAS de la décision de refus de licence rendue ce jour par la commission des licences de l'Urbsfa. Pour rappel, selon le RE Virton, les règles appliquées par la commission des licences sont en partie illégales, pour violation du droit de la concurrence. Dans la procédure intentée par le RE Virton pour dénoncer ces violations, l'audience à la CBAS aura lieu le 23 avril."
Dès lors, les fans gaumais vont devoir s'armer de patience puisque la CBAS devra rendre l'ensemble de ses verdicts pour le 10 mai au plus tard. L'Excel risque tout simplement d'être rétrogradé en D2 amateurs la saison prochaine.

Crédit photo: Royal Excelsior Virton 




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.



Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris