Le Terminal Container Athus bientôt raccordé à la France

Le Terminal Container Athus bientôt raccordé à la France
 Publié le vendredi 23 juin 2017 à 16:32 - Mis à jour le vendredi 23 juin 2017 à 16:45    Aubange

 Le Ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot , a annoncé ce vendredi l'octroi d'un subside européen pour raccorder le Terminal Container Athus au réseau ferroviaire français.

« C'est une excellente, excellente nouvelle. Pour nous c'est génial ! » réagit Charles-Alexandre Tomaszkiewicz, Terminal Manager du TCA, à qui nous apprenons l'information.
« Avec Idelux, cela fait des années que l'on se bat pour ce projet. Il ne reste plus qu'à obtenir le financement d'Infrabel soit 3 à 4 millions d'euros ».

Du côté d'Idelux, actionnaire à 15% du Terminal Container Athus on se réjouit de cette annonce du Ministre Bellot. Le directeur général Fabian Collard nous avoue «  attendre avec impatience, l'officialisation par la Commission européenne qui doit intervenir le 6 juillet prochain ».
Il précise que cette liaison ne profitera pas uniquement au TCA mais qu'elle permettra également de désengorger le réseau grand-ducal.


La fin du cul-de-sac ferrovaire

Pour rappel, le port à sec d'Athus se situe actuellement dans un cul-de-sac ferroviaire et il manque 1.500 mètres de rails pour relier l'entreprise à Mont-Saint-Martin. Un raccordement attendu depuis des années et qui permettra au TCA de prospecter une nouvelle clientèle.

« On a identifié 5 à 10 trains (aller/retour) par semaine vers le sud. Cela représenterait une augmentation de 50% de notre activité actuelle » nous explique Charles-Alexandre Tomaszkiewicz, le manager du TCA. De quoi envisager de futurs engagements pour cette entreprise qui compte une quarantaine d'employés.

 

Des subsides européens attendus

Une enveloppe globale de 32 millions a été obtenue dans le cadre du programme « Connecting Europe Facility 2016 » qui vise à sécuriser les couloirs européens. En 2015, le Gouvernement wallon et le fonds FEDER s'étaient engagés à débloquer 6,2 millions d'euros pour une première phase de travaux : terrassement, pose de traverses et rails.

Restait à financer la seconde phase pour 7,8 millions d'euros et qui concerne le raccordement, les modifications de courbes et l'électrification. Ce montant sera donc pris en charge à 40% par la Commission et son programme « Connecting Europe Facility 2016 » et à 60% par le Gouvernement fédéral.

Le début des travaux est programmé entre 2018 et 2020 nous assure-t-on au cabinet du Ministre François Bellot.

 

 

 

 

 

 

 




Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site le sont par des tiers et ne font pas l'objet d'un contrôle avant publication. Par conséquent TV Lux ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur son site.