Politique

Bonne gouvernance : le ministre Collignon recale à nouveau Idelux

Bonne gouvernance : le ministre Collignon recale à nouveau Idelux
 Publié le vendredi 10 septembre 2021 à 17:36 - Mis à jour le samedi 11 septembre 2021 à 08:22    Province

Le montage d'Idelux a été recalé par le Ministre wallon des pouvoirs locaux, Christophe Collignon. C'est la seconde fois que la mise en place de cette société anonyme fait l'objet d'un arrêté en annulation. Du côté d'Idelux c'est l'incompréhension.


Newsletter

Recevez notre newsletter pour ne rien manquer de l'info, du sport et de nos émissions


Obligée de se conformer au décret bonne gouvernance qui fixe le plafond des rémunérations dans les intercommunales, Idelux cherche depuis plusieurs années à s'y conformer tout en maintenant le niveau des rémunérations et assurances pensions de ses cadres dirigeants.Après avoir tenté la création d'une asbl faitière, recalée par la ministre Valérie De Bue (MR), l'intercommunale imagine ensuite passer par une société anonyme, la SA Sogeparlux. Recalé une première fois par le ministre Pierre-Yves Dermagne (PS), le montage fait aujourd'hui l'objet d'un arrêté en annulation de la part de son successeur, Christophe Collignon (PS). Le président de l'intercommunale, Elie Deblire (CDH), ne cache pas son incompréhension :

« le cabinet du ministre continue à ne pas accepter que deux régimes de pensions co-existent au sein du groupe ». Selon le président, l'intercommunale a du composer avec l'héritage du passé, une époque où l'épargne à « but à atteindre » permettait de fidéliser les employés. Seulement voilà, cumulée au salaire, la cotisation des cadres à cette épargne dépassait les nouveaux plafonds imposés dans la foulée de l'affaire Nethys. Un mode de calcul que conteste l'intercommunale, «  et pourtant, pour rassurer tout le monde, le directeur général (Fabian Collard) et le conseiller général (Georges Cottin) ont baissé leur traitement de manière à ne pas dépasser ces plafonds ».

Stop ou encore ?

Elie Deblire semble visiblement agacé et surtout lassé par ce dossier. Ecolo Luxembourg de son côté parle d' « un entêtement incroyable de la part d'Idelux », selon les mots de son co-président Jean-Philippe Florent. Pour le député wallon, il est temps de dire stop : « il faut que l'intercommunale se conforme au premier décret de Pierre-Yves Dermagne ».

Idelux souhaite pourtant ré-examiner la question en faisant appel à un nouveau conseiller juridique, avant d'envisager un éventuel recours devant le conseil d'état. Elle regrette par ailleurs que l'arrêté en annulation a, au passage, cassé toutes les décisions y compris les avantages négociés avec le syndicat pour le personnel. Sur ce point, Elie Deblire se veut rassurant, « nous maintenons toutes les décisions prises ».

 


Frédéric Feller





Voir aussi ...