Aides provinciales à la culture et à l’événementiel : « Il fallait qu’on bouge »

Aides provinciales à la culture et à l’événementiel : « Il fallait qu’on bouge »
Le Goosse Fest est reporté
 Publié le jeudi 14 mai 2020 à 16:08 - Mis à jour le jeudi 14 mai 2020 à 16:12    Province

Les subventions provinciales prévues sont confirmées pour les événements annulés. Un plan de soutien est en réflexion. Un « Pass culture » pourrait être lancé.

La crise que nous connaissons depuis deux mois maintenant a complètement mis à l’arrêt les secteurs de la culture et de l’événementiel. Organisateurs, artistes, entrepreneurs se trouvent en grande difficulté sans qu’on ne sache, actuellement, quand leurs activités vont pouvoir reprendre et à quelles conditions ? La matière est, il est vrai, communautaire mais la Province de Luxembourg entend jouer un rôle dans le soutien qui peut être apporté aux acteurs de ces deux secteurs. Nous avons interrogé à ce sujet Nathalie Heyard, Députée provinciale en charge de la culture.

 

Les subventions octroyées sont maintenues

 

Nathalie Heyard : « Tous ceux qui avaient introduit une demande de subvention pour leur événement la conserve, à partir du moment où celui-ci n’a pas pu se faire et que des dépenses ont été effectuées. On parle ici, par exemple, de tous les subsides Art et vie dont bénéficient les centres culturels pour proposer du théâtre aux écoles. C’est une façon de soutenir les artistes, durement touchés par la crise actuelle. La culture est un outil à la fois d’émancipation des citoyens et de développement économique en Province de Luxembourg. A ce titre, il me paraît essentiel de soutenir ce secteur, en complément des aides qui seront proposées - je l’espère - par les autres niveaux de pouvoir. »

 

Le département culture de la Province réfléchit à plan de redéploiement de la culture et de l’événementiel

 

« Il fallait qu’on bouge. Même si on relance demain, il ne faut se leurrer, la reprise sera compliquée. Pour une salle de mille personnes, dans une Maison de la culture, combien de places pourront être remplies ? Comment rentrer dans ses frais ? La matière est communautaire mais la Province entend venir en complément avec un plan de de relance. Il faut réinstaurer la confiance, redonner envie. Tout cela doit être mûri mais on s’y prépare. Notre service de prêt de matériel, par exemple, est à l’arrêt. Mais le SDAC a prêté du matériel à des IMP et des maisons de repos. Nous réfléchissons aussi à acquérir des bornes avec des désinfectants que les organisateurs pourront louer. Il faudrait, en effet, éviter que des événements ne puissent pas se dérouler à cause du manque de matériel nécessaire. »

 

Un « Pass culture » en réflexion

 

« Nous devons consulter les secteurs et les communes. C’est un outil de la relance. Ce Pass culture permettra au public d’obtenir des réductions que nous prendrons en charge. Objectif aider aussi le public et le fidéliser. Tout cela est en réflexion. Nous sommes à l’écoute des gens de terrain et nous relayons les problématiques vers les cabinets ministériels. Un retour à la normale n’est pas pour tout de suite… »

 

S. BOUDOU







Facebook


Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

J'ai compris