La France exclut le reconfinement malgré les demandes d'élus du Grand-Est

La France exclut le reconfinement malgré les demandes d'élus du Grand-Est
Graphiques : ARS nancy
 Publié le mardi 29 décembre 2020 à 15:44 - Mis à jour le mercredi 30 décembre 2020 à 09:18    Province

Au journal de 20h00 de France 2, ce mardi soir, le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a exclu tout reconfinement généralisé ou localisé en France. Il annonce des concertations avec les élus locaux ainsi qu'avec les préfets et les ARS (Agences régionales de Santé) des zones les plus touchées (dont le Grand Est). Dans ces régions, le couvre-feu pourraît être avancé à 18h00 à partir du 2 janvier ! Une décision à prendre avec les autorités locales.

Plusieurs élus de la région Grand-Est avaient réclamé en début de semaine un reconfinement au vu de la situation sanitaire dans cette région qui nous est limitrophe. Les trois départements voisins de notre province (Ardennes, Meuse et Meurthe & Moselle) ont tous dépassé, pour la seconde fois depuis début octobre, le seuil de l’alerte maximale fixé à 250 cas pour 100.000 habitants. Et la tendance est orientée à la hausse, menaçant les capacités hospitalières : près de deux tiers des lits en réanimation de la région étant occupés par des patients atteints par la covid-19. Pour l’instant, aucune explication claire ne permet d’expliquer ce rebond.

Le conseil national de défense qui s’est tenu ce mardi à l’Élysée de 11h00 à 14h00 environ en a décidé autrement.

David Pierson






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site et optimaliser votre expérience utilisateur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus